Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??!

Voilà quelques semaines, déjà, que je m’active pour reconnaître ce corps. 
Yoga, vélo, marche, natation et j’en passe.
Every damn day.
En attendant je m’applique à l’aimer pour tout ce qu’il fait pour moi, malgré le sentiment confus de l’avoir emprunté à une autre.
Pour sa force, pour sa résilience, pour sa grande surface de peau disponible aux caresses chastes, et aux autres. 
Pour ces jambes qui m’emmènent d’un point à un autre, et qui pédalent comme des reines.
Pour toutes ces petites et grandes cicatrices, ces marques, ces signes distinctifs qui me font le reconnaître quand je ne le reconnais plus.
Quelques mois habité par une vie qui n’était pas destinée à éclore, il s’est transformé vitesse grand V.
À croire qu’il a plus de mémoire que je n’en ai.
La dernière occasion, peut-être.
Sûrement la dernière.
Comme souvent, comme toujours peut-être, j’ai décidé que ça ne serait pas un drame.
Aurais-je vraiment été prête à traverser à nouveau tout ce que cela implique ?
La grossesse, l’accouchement, les premiers mois ?
À faire à nouveau une croix sur une partie de moi pour une durée indéterminée ?
L’Univers a décidé pour moi, et j’aime lui accorder qu’il sait ce qu’il fait, ne serait-ce que parce qu’il semble que si j’ai de nombreuses compétences et expertises, le choix d’un coparent qui me convienne ne soit pas la plus développée d’entre elles.
Quelle étrange perspective, de se préparer pendant plusieurs semaines à basculer dans une autre dimension, et puis finalement pas.
Je souris quand je croise des femmes enceintes, je les trouve plus belles que jamais.
Je me dis que j’aurais pu leur ressembler à cette date, et l’instant d’après que je n’aurais pas aimé ça, et puis si, et puis je ne sais pas. 
4 mois maintenant que mon corps semble refuser l’information que son locataire a quitté les lieux presque sans préavis.
Peut-être faudra-t-il attendre patiemment la date de (re)naissance pour voir ce ventre moins rond, ce corps moins lourd ?
Sans doute faut-il une renaissance pour se reconnaître. 
Et pour les renaissances, j’ai définitivement quelques compétences.
Au moins aussi développées que les fessiers magiques qui m’emmènent au sommet des montagnes Corses.

Voilà quelques semaines, déjà, que je m’active pour reconnaître ce corps. Yoga, vélo, marche, natation et j’en passe. Every damn day. En attendant je m’applique à l’aimer pour tout ce qu’il fait pour moi, malgré le sentiment confus de l’avoir emprunté à une autre. Pour sa force, pour sa résilience, pour sa grande surface de peau disponible aux caresses chastes, et aux autres. Pour ces jambes qui m’emmènent d’un point à un autre, et qui pédalent comme des reines. Pour toutes ces petites et grandes cicatrices, ces marques, ces signes distinctifs qui me font le reconnaître quand je ne le reconnais plus. Quelques mois habité par une vie qui n’était pas destinée à éclore, il s’est transformé vitesse grand V. À croire qu’il a plus de mémoire que je n’en ai. La dernière occasion, peut-être. Sûrement la dernière. Comme souvent, comme toujours peut-être, j’ai décidé que ça ne serait pas un drame. Aurais-je vraiment été prête à traverser à nouveau tout ce que cela implique ? La grossesse, l’accouchement, les premiers mois ? À faire à nouveau une croix sur une partie de moi pour une durée indéterminée ? L’Univers a décidé pour moi, et j’aime lui accorder qu’il sait ce qu’il fait, ne serait-ce que parce qu’il semble que si j’ai de nombreuses compétences et expertises, le choix d’un coparent qui me convienne ne soit pas la plus développée d’entre elles. Quelle étrange perspective, de se préparer pendant plusieurs semaines à basculer dans une autre dimension, et puis finalement pas. Je souris quand je croise des femmes enceintes, je les trouve plus belles que jamais. Je me dis que j’aurais pu leur ressembler à cette date, et l’instant d’après que je n’aurais pas aimé ça, et puis si, et puis je ne sais pas. 4 mois maintenant que mon corps semble refuser l’information que son locataire a quitté les lieux presque sans préavis. Peut-être faudra-t-il attendre patiemment la date de (re)naissance pour voir ce ventre moins rond, ce corps moins lourd ? Sans doute faut-il une renaissance pour se reconnaître. Et pour les renaissances, j’ai définitivement quelques compétences. Au moins aussi développées que les fessiers magiques qui m’emmènent au sommet des montagnes Corses.

28 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B1tmfoiFRNN/

BE BRAVE !

BE BRAVE !

25 Août 2019

En ce moment même, trois de nos collègues du conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes, Nadia Murad, le Dr Denis Mukwege et Phumzile Mlambo-Ngcuka présentent notre rapport et notre bouquet législatif aux dirigeant.e.s...

Tellement d’émotion de voir les recommandations du Conseil Consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes et notre appel à l’action enfin finalisés, imprimés et prêts à être partagés.
Des mois de travail d’experts indépendants et bénévoles qui aboutissent, et, nous l’espérons, porterons très vite de généreux fruits.
Avant le sommet de #Biarritz, nous les présentons ce matin au président de la République. 
Le lien cliquable vers nos travaux est dans ma bio.
(https://www.elysee.fr/g7/2019/08/20/publication-du-rapport-du-conseil-consultatif-pour-legalite-entre-les-femmes-et-les-hommes)
.
.
.
.
.
#G7 #Biarritz2019 #EqualityCouncil #Equality #Égalité #ÉgalitéHommeFemme #BeBraveG7 #G7France #SommetBiarritz @Palais de l'Élysée, Paris

Tellement d’émotion de voir les recommandations du Conseil Consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes et notre appel à l’action enfin finalisés, imprimés et prêts à être partagés. Des mois de travail d’experts indépendants et bénévoles qui aboutissent, et, nous l’espérons, porterons très vite de généreux fruits. Avant le sommet de #Biarritz, nous les présentons ce matin au président de la République. Le lien cliquable vers nos travaux est dans ma bio. (https://www.elysee.fr/g7/2019/08/20/publication-du-rapport-du-conseil-consultatif-pour-legalite-entre-les-femmes-et-les-hommes) . . . . . #G7 #Biarritz2019 #EqualityCouncil #Equality #Égalité #ÉgalitéHommeFemme #BeBraveG7 #G7France #SommetBiarritz @Palais de l'Élysée, Paris

23 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B1gBtLClhqJ/

Tête de meuf heureuse d’avoir retrouvé, dans le désordre :
- Son lit ultra-confortable.
- Ses 4 animaux.
- Son studio de yoga.
- Son VÉLO !!!
- Sa maison.
- Sa ville d’adoption d’amour.
Manque plus que l’enfant et on est au complet, mais quand on a en tout et pour tout 8 semaines childfree par an, bordel, on profite de CHAQUE SECONDE à ne plus être « qu’une » femme. 
Enfin plusieurs, me concernant, car je suis toutes les femmes tu vois toutes les femmes de ma vie.
.
.
.
.
.
#Bordeaux #BordeauxMaVille #NewLife #SlowLife #L5 #90sStyle #ToutesLesFemmesDeTaVie #TuSaisQueTesVacancesOntÉtéParfaitesQuandTuRentresAvecJoieEtMotivation @Bordeaux, France

Tête de meuf heureuse d’avoir retrouvé, dans le désordre : - Son lit ultra-confortable. - Ses 4 animaux. - Son studio de yoga. - Son VÉLO !!! - Sa maison. - Sa ville d’adoption d’amour. Manque plus que l’enfant et on est au complet, mais quand on a en tout et pour tout 8 semaines childfree par an, bordel, on profite de CHAQUE SECONDE à ne plus être « qu’une » femme. Enfin plusieurs, me concernant, car je suis toutes les femmes tu vois toutes les femmes de ma vie. . . . . . #Bordeaux #BordeauxMaVille #NewLife #SlowLife #L5 #90sStyle #ToutesLesFemmesDeTaVie #TuSaisQueTesVacancesOntÉtéParfaitesQuandTuRentresAvecJoieEtMotivation @Bordeaux, France

14 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B1JOa5bly3K/

Au revoir, Beauté.
It‘s never easy to leave you.
❤️
.
.
.
.
.
#Corse #Corsica #Corse2019 #Calvi #HappyEnd #Gratitude #LuckyChick @Aéroport de Calvi-Sainte-Catherine

Au revoir, Beauté. It‘s never easy to leave you. ❤️ . . . . . #Corse #Corsica #Corse2019 #Calvi #HappyEnd #Gratitude #LuckyChick @Aéroport de Calvi-Sainte-Catherine

13 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B1HBMgxFBCN/ Muriel Ighmouracène's video on Instagram

Bientôt il sera l’heure de rentrer à Paris et cette simple pensée te donne envie de pleurer des larmes de sang ?!
.
Vivre étranglé.e par le périph n’est pas une fatalité tu sais ?
.
Et puis...
On est tellement de Parisien.ne.s à vivre ailleurs qu’à Paris désormais que tu nous trouveras même au fin fond du bout du Cantal ou de la Lozère. 
Bon, pour la Lozère, j’y mets quand même pas ma main à couper.
Allez, viens, jette en l’air ton Pass Navigo, conduis dans le sens opposé des embouteillages, dis adieu à ton fond de teint couleur particules fines et rejoins les amoureu.x.ses de Paris qui ont choisi de l’aimer de loin et d’être leur amant.e torride et occasionnel.le, plutôt que leur vieil.le épou.x.se délaissé.e !
.
« J’arrête de vivre à Paris », c’est toujours aux Éditions Eyrolles depuis le 13 juin dernier, et 14,90 euros pour changer de vie, moi je trouve en toute objectivité que c’est quand même pas cher payé, et je ne dis évidemment pas ça parce que c’est moi qui l’ai écrit !
😊
.
.
.
.
.
#QuitterParis #Eyrolles #PassNavigo #ViensTeRoulerDansLHerbeJaiUnePinceÀTiques #EchappeToiDuPériph #Paris #Parisien #Parisienne #Parisiens #FaitesVousLaBelle @Corse, France

Bientôt il sera l’heure de rentrer à Paris et cette simple pensée te donne envie de pleurer des larmes de sang ?! . Vivre étranglé.e par le périph n’est pas une fatalité tu sais ? . Et puis... On est tellement de Parisien.ne.s à vivre ailleurs qu’à Paris désormais que tu nous trouveras même au fin fond du bout du Cantal ou de la Lozère. Bon, pour la Lozère, j’y mets quand même pas ma main à couper. Allez, viens, jette en l’air ton Pass Navigo, conduis dans le sens opposé des embouteillages, dis adieu à ton fond de teint couleur particules fines et rejoins les amoureu.x.ses de Paris qui ont choisi de l’aimer de loin et d’être leur amant.e torride et occasionnel.le, plutôt que leur vieil.le épou.x.se délaissé.e ! . « J’arrête de vivre à Paris », c’est toujours aux Éditions Eyrolles depuis le 13 juin dernier, et 14,90 euros pour changer de vie, moi je trouve en toute objectivité que c’est quand même pas cher payé, et je ne dis évidemment pas ça parce que c’est moi qui l’ai écrit ! 😊 . . . . . #QuitterParis #Eyrolles #PassNavigo #ViensTeRoulerDansLHerbeJaiUnePinceÀTiques #EchappeToiDuPériph #Paris #Parisien #Parisienne #Parisiens #FaitesVousLaBelle @Corse, France

9 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B08u22OFeuV/

J’ai 6 ans. On passe l’été en famille près d’Ajaccio. Ou est-ce de Bastia ? Oncles, tantes, cousines, frères, parents. On recueille 2 chiens abandonnés, l’un deviendra le nôtre, Kid, berger allemand au cœur d’or, qui m’a fait aimer le premier la générosité des molosses. J’ai 15 ans, je suis en camp d’ado près de Porto Vecchio. On fait le mur, on fume des trucs permis et d’autres pas, je découvre que la planche à voile est un sport merveilleux pour les autres mais vraiment pas pour moi, et que des stars dont je tairais le nom mais dont je partage le prénom aiment le nudisme. J’ai 21 ans. Mon premier grand amour vient de s’achever et je pars seule à Calvi 15 jours pour me retrouver. En auberge de jeunesse... Je dois avoir 2h de solitude en tout et pour tout. J’ai 25 ans, je pars avec une amie dans un village du sud de la Corse. Sport, fun, rires et nuits sans fin. J’ai 35 ans, je laisse ma fille pour la 1ère fois, et un court voyage presse à Bastia me fait comprendre qu’une page se tournera bientôt. J’ai 42 ans, et après moult rebondissements, me voilà à nouveau sur la terre de mes tournants, de mes débuts et de mes après. La terre puissante dense et solide qui semble tisser des racines sous mes pieds quand le sol s’est écroulé.
À l’extérieur il y a la beauté sauvage de cette île unique, à l’intérieur il y a la magie mystique d’une terre comme il n’y en a nulle part ailleurs, et j’en connais quelques-unes. Coeur sur toi forever, Corsica, et MERCI pour tout.
.
.
.
.
.
#Corse #Corsica #PortoVecchio #Bastia #Calvi #Ajaccio #ÎleRousse #Gratitude #Grateful #EtEncoreJaiPasParléDeLaBouffe @Île Rousse, Corse, France

J’ai 6 ans. On passe l’été en famille près d’Ajaccio. Ou est-ce de Bastia ? Oncles, tantes, cousines, frères, parents. On recueille 2 chiens abandonnés, l’un deviendra le nôtre, Kid, berger allemand au cœur d’or, qui m’a fait aimer le premier la générosité des molosses. J’ai 15 ans, je suis en camp d’ado près de Porto Vecchio. On fait le mur, on fume des trucs permis et d’autres pas, je découvre que la planche à voile est un sport merveilleux pour les autres mais vraiment pas pour moi, et que des stars dont je tairais le nom mais dont je partage le prénom aiment le nudisme. J’ai 21 ans. Mon premier grand amour vient de s’achever et je pars seule à Calvi 15 jours pour me retrouver. En auberge de jeunesse... Je dois avoir 2h de solitude en tout et pour tout. J’ai 25 ans, je pars avec une amie dans un village du sud de la Corse. Sport, fun, rires et nuits sans fin. J’ai 35 ans, je laisse ma fille pour la 1ère fois, et un court voyage presse à Bastia me fait comprendre qu’une page se tournera bientôt. J’ai 42 ans, et après moult rebondissements, me voilà à nouveau sur la terre de mes tournants, de mes débuts et de mes après. La terre puissante dense et solide qui semble tisser des racines sous mes pieds quand le sol s’est écroulé. À l’extérieur il y a la beauté sauvage de cette île unique, à l’intérieur il y a la magie mystique d’une terre comme il n’y en a nulle part ailleurs, et j’en connais quelques-unes. Coeur sur toi forever, Corsica, et MERCI pour tout. . . . . . #Corse #Corsica #PortoVecchio #Bastia #Calvi #Ajaccio #ÎleRousse #Gratitude #Grateful #EtEncoreJaiPasParléDeLaBouffe @Île Rousse, Corse, France

8 Août 2019

https://www.instagram.com/p/B06LSYAF_vw/

Guerrière.

Guerrière.

5 Août 2019

Guerrière. Des villes, des champs, et maintenant des montagnes. Qui l’eût cru ? Guerrière imparfaite, guerrière au cœur tendre prête à distribuer des baffes pour se protéger, guerrière affûtée à l’intérieur et enrobée à l’extérieur,...