Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??!

Allez les gars c’est bon, j’suis repassée vite fait voir comment ça se passait niveau ancien monde, j’repars vous m’en voudrez pas, j’ai le passeport dans le tote-bag, si on me cherche je suis pas là, je pars en road trip en Vespa autour des USA.
Quoi non ?! @Soho New York

Allez les gars c’est bon, j’suis repassée vite fait voir comment ça se passait niveau ancien monde, j’repars vous m’en voudrez pas, j’ai le passeport dans le tote-bag, si on me cherche je suis pas là, je pars en road trip en Vespa autour des USA. Quoi non ?! @Soho New York

30 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B3Cr-FRFYr9/

Un court extrait du discours que j’ai eu l’honneur de faire au Consulat Général de France à New York ce mardi, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies, présentant une partie des 79 recommandations émises par le Conseil Consultatif à l’Égalité entre les femmes et les hommes du @g7.
Retrouvez l’intégralité du texte dans mon post précédent !
Merci à ma camarade du Conseil @lisazuelos pour ces quelques images !
.
.
.
.
.
#UNGA #UNGA19 #UNGA2019 #UNGA74 #G7 #Equality #GenderEquality #Feminism #NationsUnies #AGNU @Consulat général de France à New York

Un court extrait du discours que j’ai eu l’honneur de faire au Consulat Général de France à New York ce mardi, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies, présentant une partie des 79 recommandations émises par le Conseil Consultatif à l’Égalité entre les femmes et les hommes du @g7. Retrouvez l’intégralité du texte dans mon post précédent ! Merci à ma camarade du Conseil @lisazuelos pour ces quelques images ! . . . . . #UNGA #UNGA19 #UNGA2019 #UNGA74 #G7 #Equality #GenderEquality #Feminism #NationsUnies #AGNU @Consulat général de France à New York

27 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B26xjwoFE31/ Muriel Ighmouracène's video on Instagram

Mardi, au Consulat Général de France à New York, j’ai eu l’honneur et le plaisir de présenter le volet « Lutte contre les discriminations » du travail que nous avons mené au Conseil Consultatif à l’égalité entre les hommes et les femmes, auprès de mes collègues Alice Albright pour le volet éducation et santé, Aïssata Lam pour le volet concernant l’autonomisation économique des femmes, et Assia Benziane pour celui concernant les violences.

Voici mes mots : « Il n’est plus acceptable en 2019 que la moitié de la population mondiale soit encore victime de discriminations et d’inégalités au quotidien dans la plupart des pays.

Aussi le conseil consultatif à l’égalité exhorte tous les pays du monde, à commencer par ceux du G7 qui portent la grande responsabilité de devoir être exemplaires en la matière puisque supposément développés, à adopter une politique ambitieuse en matière de lutte contre les discriminations. 
Cela implique un cadre législatif exigeant, une volonté politique féroce, ainsi que l’attribution de moyens financiers conséquents. 
Pour ce faire, le conseil a identifié 4 principaux leviers d’action : - Tout d’abord, la mise en place de lois et de mesures spécifiques pour lutter contre les stéréotypes sexistes et la discrimination à l’égard des femmes. ​Nous avons défini des axes prioritaires de lutte, et compilé dans notre rapport ​plusieurs lois exemplaires déjà mises en place par des pays comme la Bolivie ou ​le Rwanda sur la parité, la Finlande sur la création d’organismes indépendants ​dédiés à l’égalité entre les hommes et les femmes, ou encore les Philippines sur la ​dimension de genre en relation avec le changement climatique. - Ensuite, nous demandons aux États d’engager un travail de fond et durable de transformation des normes et des pratiques culturelles. Aucun cadre législatif en faveur de l’égalité ne peut être efficace sans un changement profond de la culture et des mentalités.
​(Suite en commentaire) @Consulat général de France à New York

Mardi, au Consulat Général de France à New York, j’ai eu l’honneur et le plaisir de présenter le volet « Lutte contre les discriminations » du travail que nous avons mené au Conseil Consultatif à l’égalité entre les hommes et les femmes, auprès de mes collègues Alice Albright pour le volet éducation et santé, Aïssata Lam pour le volet concernant l’autonomisation économique des femmes, et Assia Benziane pour celui concernant les violences. Voici mes mots : « Il n’est plus acceptable en 2019 que la moitié de la population mondiale soit encore victime de discriminations et d’inégalités au quotidien dans la plupart des pays. Aussi le conseil consultatif à l’égalité exhorte tous les pays du monde, à commencer par ceux du G7 qui portent la grande responsabilité de devoir être exemplaires en la matière puisque supposément développés, à adopter une politique ambitieuse en matière de lutte contre les discriminations. Cela implique un cadre législatif exigeant, une volonté politique féroce, ainsi que l’attribution de moyens financiers conséquents. Pour ce faire, le conseil a identifié 4 principaux leviers d’action : - Tout d’abord, la mise en place de lois et de mesures spécifiques pour lutter contre les stéréotypes sexistes et la discrimination à l’égard des femmes. ​Nous avons défini des axes prioritaires de lutte, et compilé dans notre rapport ​plusieurs lois exemplaires déjà mises en place par des pays comme la Bolivie ou ​le Rwanda sur la parité, la Finlande sur la création d’organismes indépendants ​dédiés à l’égalité entre les hommes et les femmes, ou encore les Philippines sur la ​dimension de genre en relation avec le changement climatique. - Ensuite, nous demandons aux États d’engager un travail de fond et durable de transformation des normes et des pratiques culturelles. Aucun cadre législatif en faveur de l’égalité ne peut être efficace sans un changement profond de la culture et des mentalités. ​(Suite en commentaire) @Consulat général de France à New York

26 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B23uTE-Ffu4/

Je me suis réveillée en sursaut sans savoir où j’étais, ni presque qui.
Angoisse du 29ème étage. 
Bout du monde.
Corps perdu entre l’obscurité de la chambre et les tripes qui disent qu’il est grand de se lever.
Le fameux jet-lag et ses angoisses en pleine nuit de ne pas voir le jour qu’il fait là d’où on vient.
Souffle court, cœur battant, j’ai eu le vertige de sentir toutes ces couches de béton superposées entre le sol et moi.
Moi qui prenais l’escalier même pour 8 étages il n’y a pas si longtemps. 
Pour 29, il n’y a plus rien d’autre à faire que de choisir de bannir sa claustrophobie et son vertige.
Salle de bain, lumières allumées.
Regard dans la glace. Traits tirés mais se reconnaître.
Être sa propre réassurance. 
Et puis mon visage s’est crispé et les larmes ont coulé.
Zéro préavis. 
Ce n’était pas une crise d’angoisse ou de vertige, mais une crise de deuil.
Depuis 2 ans et demi maintenant elles surviennent comme ça, sans prévenir.
Comme un vase qui se remplit doucement d’un filet d’eau si mince qu’on en oublie qu’il coule.
Comme un vase oublié déborde doucement du trop-plein qu’on n’a pas anticipé.
J’ai pleuré son absence et toutes les photos que je ne lui ai pas envoyées.
J’ai pleuré les accents de fierté dans sa voix que je n’ai pas entendus, les rires de joie d’entendre mes aventures qui ne se sont pas échappés de sa gorge, les mots doux qui ne sont pas sortis de sa bouche. 
J’ai pleuré de ne pas pouvoir lui dire lui montrer par voie terrestre la femme que je n’ai de cesse de devenir.
Qui a tant grandit ces derniers mois. 
J’ai pleuré qu’elle ne puisse pas voir cette force incommensurable, celle que je ne me connaissais pas. 
Celle qui est sûrement passée de son front au mien quand son souffle s’est éteint doucement dans cette chambre où le sol s’est ouvert sous mes pieds.
J’ai pleuré doucement et c’était doux et bon, d’accueillir cette tristesse pour ce quelle est, de la laisser passer, de savoir qu’elle va passer, qu’elle n’est qu’une invitée transitoire, passagère, avec tout l’amour dont elle s’accompagne à chaque fois.
(Suite en commentaire) @Hyatt Centric Times Square

Je me suis réveillée en sursaut sans savoir où j’étais, ni presque qui. Angoisse du 29ème étage. Bout du monde. Corps perdu entre l’obscurité de la chambre et les tripes qui disent qu’il est grand de se lever. Le fameux jet-lag et ses angoisses en pleine nuit de ne pas voir le jour qu’il fait là d’où on vient. Souffle court, cœur battant, j’ai eu le vertige de sentir toutes ces couches de béton superposées entre le sol et moi. Moi qui prenais l’escalier même pour 8 étages il n’y a pas si longtemps. Pour 29, il n’y a plus rien d’autre à faire que de choisir de bannir sa claustrophobie et son vertige. Salle de bain, lumières allumées. Regard dans la glace. Traits tirés mais se reconnaître. Être sa propre réassurance. Et puis mon visage s’est crispé et les larmes ont coulé. Zéro préavis. Ce n’était pas une crise d’angoisse ou de vertige, mais une crise de deuil. Depuis 2 ans et demi maintenant elles surviennent comme ça, sans prévenir. Comme un vase qui se remplit doucement d’un filet d’eau si mince qu’on en oublie qu’il coule. Comme un vase oublié déborde doucement du trop-plein qu’on n’a pas anticipé. J’ai pleuré son absence et toutes les photos que je ne lui ai pas envoyées. J’ai pleuré les accents de fierté dans sa voix que je n’ai pas entendus, les rires de joie d’entendre mes aventures qui ne se sont pas échappés de sa gorge, les mots doux qui ne sont pas sortis de sa bouche. J’ai pleuré de ne pas pouvoir lui dire lui montrer par voie terrestre la femme que je n’ai de cesse de devenir. Qui a tant grandit ces derniers mois. J’ai pleuré qu’elle ne puisse pas voir cette force incommensurable, celle que je ne me connaissais pas. Celle qui est sûrement passée de son front au mien quand son souffle s’est éteint doucement dans cette chambre où le sol s’est ouvert sous mes pieds. J’ai pleuré doucement et c’était doux et bon, d’accueillir cette tristesse pour ce quelle est, de la laisser passer, de savoir qu’elle va passer, qu’elle n’est qu’une invitée transitoire, passagère, avec tout l’amour dont elle s’accompagne à chaque fois. (Suite en commentaire) @Hyatt Centric Times Square

24 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2zQt1FFnyb/

Feminist avengers.
💪🏾💪🏼💪
.
.
.
.
.
#GenderEquality #UNGA #UNGA2019 #NationsUnies #Feminism #GenderEqualityCouncil @United Nations Headquarter

Feminist avengers. 💪🏾💪🏼💪 . . . . . #GenderEquality #UNGA #UNGA2019 #NationsUnies #Feminism #GenderEqualityCouncil @United Nations Headquarter

24 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2y-1_GlBN9/

En. Place. Aux. Nations. Unies.
PFIOU.
Hard work pays.
.
.
.
.
.
#GenerationEquality #GénérationÉgalité #UNGA #UNGA2019 #UN #Equality #GenderEquality @United Nations Headquarter

En. Place. Aux. Nations. Unies. PFIOU. Hard work pays. . . . . . #GenerationEquality #GénérationÉgalité #UNGA #UNGA2019 #UN #Equality #GenderEquality @United Nations Headquarter

23 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2xUFI7l_kS/

Temps d’adaptation locale à 100% = environ 16h.
Valise reçue = zéro.
Tenue de secours = une, beaucoup trop courte mais OSEF.
Cycles de sommeil = anarchiques.
Torticolis = tous les 100 mètres.
Joie d’être là, pour ma mission et pour tellement plus = 3000%.
On n’est pas mal.
.
.
.
.
.
#UNGA #UNGA2019 #GenderEquality #ONU @New York, New York

Temps d’adaptation locale à 100% = environ 16h. Valise reçue = zéro. Tenue de secours = une, beaucoup trop courte mais OSEF. Cycles de sommeil = anarchiques. Torticolis = tous les 100 mètres. Joie d’être là, pour ma mission et pour tellement plus = 3000%. On n’est pas mal. . . . . . #UNGA #UNGA2019 #GenderEquality #ONU @New York, New York

23 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2wx6cZF3ug/

PFIOU.

PFIOU.

23 Septembre 2019

C’est pas souvent que j’ai pas les mots, mais là, le seul qui me vient c’est : PFIOU...... #NewYork #NYC #NewYorkCity @Manhattan, New York https://www.instagram.com/p/B2vGufYl44D/

La voix des femmes à l'ONU

La voix des femmes à l'ONU

23 Septembre 2019

Dans le journal du Sud-Ouest de ce matin, enfin d’hier matin maintenant. Je pense qu’en termes d’intégration dans la région je prends 100 points direct avec une pleine page dans le journal local, hein ? Non ? Bah tant pis, parce que...

Demain, je m’envole pour New York.
À l’occasion de la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies, nous allons présenter le rapport réalisé au sein du Conseil Consultatif du @G7 à l’égalité entre les hommes et les femmes.
Un conseil composé de 35 expert.e.s indépendant.e.s et bénévoles du monde entier, survivant.e.s, artistes, activistes, responsables d’ONG, Prix Nobel, citoyens, diplomates...
Ce qui a fait notre force, dans ce travail, c’est notre immense diversité à tous les niveaux, couplée à notre féroce volonté commune : celle de ne plus vivre dans un monde où la moitié de la population est systématiquement stigmatisée.
J’aurai d’ailleurs l’immense honneur de prendre la parole autour du volet anti-discrimination de notre rapport (Vous trouverez le lien du rapport dans ma bio ainsi que la liste des membres du Conseil).
Tout au long de ma vie d’avant, on m’a souvent reproché de parler trop haut, trop fort, de faire trop de bruit, de prendre trop de place, d’être trop voyante, exubérante.
Ce n’est pas ce qu’on est habitué.e.s à attendre d’une femme.
Heureusement, je n’ai jamais su faire autrement, même quand, plus jeune, j’ai parfois eu envie de me fondre dans la masse, d’adopter une féminité plus socialement acceptable, de ne pas déborder...
Je me sens infiniment privilégiée aujourd’hui que cette voix forte puisse être l’écho de toutes les autres voix qu’il est urgent d’entendre, les nôtres, les vôtres, et celles beaucoup trop nombreuses qui ont dû se taire si longtemps et qui n’ont pas même accès au minimum vital.
Infiniment privilégiée de pouvoir porter si haut mes convictions et mes combats.
N’oubliez jamais de cultiver vos singularités :
Celles qu’on vous reproche aujourd’hui seront vos forces de demain, celles pour lesquelles vous serez appelé.e.s, reconnu.e.s, respecté.e.s.
Merci de m’avoir confié vos mots et vos attentes en la matière, et de votre immense soutien ici.
C’est infiniment plus précieux que vous ne pouvez l’imaginer.
✨
.
.
.
.
.
#UNGA #UNGA2019 #Equality #GenderEquality

Demain, je m’envole pour New York. À l’occasion de la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies, nous allons présenter le rapport réalisé au sein du Conseil Consultatif du @G7 à l’égalité entre les hommes et les femmes. Un conseil composé de 35 expert.e.s indépendant.e.s et bénévoles du monde entier, survivant.e.s, artistes, activistes, responsables d’ONG, Prix Nobel, citoyens, diplomates... Ce qui a fait notre force, dans ce travail, c’est notre immense diversité à tous les niveaux, couplée à notre féroce volonté commune : celle de ne plus vivre dans un monde où la moitié de la population est systématiquement stigmatisée. J’aurai d’ailleurs l’immense honneur de prendre la parole autour du volet anti-discrimination de notre rapport (Vous trouverez le lien du rapport dans ma bio ainsi que la liste des membres du Conseil). Tout au long de ma vie d’avant, on m’a souvent reproché de parler trop haut, trop fort, de faire trop de bruit, de prendre trop de place, d’être trop voyante, exubérante. Ce n’est pas ce qu’on est habitué.e.s à attendre d’une femme. Heureusement, je n’ai jamais su faire autrement, même quand, plus jeune, j’ai parfois eu envie de me fondre dans la masse, d’adopter une féminité plus socialement acceptable, de ne pas déborder... Je me sens infiniment privilégiée aujourd’hui que cette voix forte puisse être l’écho de toutes les autres voix qu’il est urgent d’entendre, les nôtres, les vôtres, et celles beaucoup trop nombreuses qui ont dû se taire si longtemps et qui n’ont pas même accès au minimum vital. Infiniment privilégiée de pouvoir porter si haut mes convictions et mes combats. N’oubliez jamais de cultiver vos singularités : Celles qu’on vous reproche aujourd’hui seront vos forces de demain, celles pour lesquelles vous serez appelé.e.s, reconnu.e.s, respecté.e.s. Merci de m’avoir confié vos mots et vos attentes en la matière, et de votre immense soutien ici. C’est infiniment plus précieux que vous ne pouvez l’imaginer. ✨ . . . . . #UNGA #UNGA2019 #Equality #GenderEquality

21 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2qnLEWl55R/

Et qui dit rentrée scolaire dit... Retour du fauteuil massant de l’orthopédagogue !!!
✨🎉✨
1h de kif pour bibi pendant que l’enfant apprend mieux à apprendre.

QUE DEMANDE LE PEUPLE ?! Peut-être une pédicure et un Mojito en même temps, mais on va pas pousser non plus. @Bordeaux, France

Et qui dit rentrée scolaire dit... Retour du fauteuil massant de l’orthopédagogue !!! ✨🎉✨ 1h de kif pour bibi pendant que l’enfant apprend mieux à apprendre. QUE DEMANDE LE PEUPLE ?! Peut-être une pédicure et un Mojito en même temps, mais on va pas pousser non plus. @Bordeaux, France

16 Septembre 2019

https://www.instagram.com/p/B2eccGoFQya/

Nouvelle année.
Nouveau bureau tombé du ciel.
Nouveaux projets, des secrets et des moins secrets, et d’autres tellement pas.
Tellement de prises de conscience ces derniers mois, d’épiphanies, de cendres, de deuils, de fins, de pages tournées.
Je n’aurais pas dû oublier en route que plus ça secoue, plus ça pique, plus ça tire, plus le cadeau est gros à l’arrivée.
On le perd de vue souvent, dans l’œil du cyclone.
Alors comme le dit si bien une de mes héroïnes : « Let it goooo ».
Merci l’Univers, et merci la Reine des Neiges.
Je suis prête pour les cadeaux, vous pouvez y aller, lâchez-vous ! @Place Pey-Berland

Nouvelle année. Nouveau bureau tombé du ciel. Nouveaux projets, des secrets et des moins secrets, et d’autres tellement pas. Tellement de prises de conscience ces derniers mois, d’épiphanies, de cendres, de deuils, de fins, de pages tournées. Je n’aurais pas dû oublier en route que plus ça secoue, plus ça pique, plus ça tire, plus le cadeau est gros à l’arrivée. On le perd de vue souvent, dans l’œil du cyclone. Alors comme le dit si bien une de mes héroïnes : « Let it goooo ». Merci l’Univers, et merci la Reine des Neiges. Je suis prête pour les cadeaux, vous pouvez y aller, lâchez-vous ! @Place Pey-Berland

9 Septembre 2019

1 2 > >>