Hier soir, enfin, tout à l'heure, alors que j'ai mille choses en retard sur à peu près tous les niveaux de ma laïfe, je me suis battue quelques heures avec ma fille, comme la veille d'ailleurs, pour l'endormir.

Vu qu'elle fait ses nuits depuis 1 mois (avec une ou deux tétées inside, je précise pour les puristes...), ben ça m'a fait comme un choc, et même si je suis d'une patience toute nouvelle, ça m'a quand même bien gonflée de voir les heures s'écouler sans que la moindre tâche n'avance (jouer au Yahtzee, me faire un gommage, des trucs essentiels quoi !).

 

L'homme, tranquillement dans le salon pendant notre combat de boue dans la chambre, après nous avoir "cuisiné" un bon dîner Picard, vient nous rendre une charmante visite de compagnie en entendant sa fille chouiner.

 

"Ca va ?"

dit-il.

 

"Ouais, ça va, m'enfin c'est dur là, ça fait deux soirs de suite que je passe 4 heures à l'endormir sans pouvoir rien faire d'autre, c'est chiant !

Ca fait 4 fois qu'ellle s'endort et se réveille !"

 

"Ah ben faut c'qui faut hein !"

 

Je suis sûre que des milliers de crimes passionnels dans le monde sont dûs à des petites phrases comme ça, placées au moment adéquat, quand l'autre en chie des ronds de chapeaux...

 

colere-copie-1.jpg

 

 

 

 

Retour à l'accueil