bib 1

 

allaitement

bib 2

allaitement 1

 

 

 

 

 

 

Le conflit, la femme et la mère.

Elisabeth Badinter.

Je l'ai lu, bien sûr, n'étant pas femme à commenter ce que je ne connais pas.

Ce qui m'a déplu, tout de go, avant même la lecture de l'objet du délit, c'est la division immédiate qu'il a engendrée (ou peut-être révélée...?).

 

Bref, ayant tenté depuis ma plus tendre enfance d'être la médiatrice plutôt que la metteuse de feu aux poudres (je préfère mettre le feu au cul, mais c'est le mauvais post), je n'aime pas ce que je constate globalement en ce moment:

Il y a d'un côté les gentilles allaitantes parfaites qui font tout pour leur bébé car c'est la nature qui le dit, et de l'autre les formidables mères libérées modernes et affranchies qui ont fait le choix du lait maternisé parce qu'elles au moins ce sont de vraies féministes.

Aux premières, comme aux secondes, je vous dis:

STOP !!!

VOUS ÊTES TOUTES DES BOUFFONNES INTOLERANTES !!!

Putain ce que ça fait du bien.

Je ne me reconnais dans aucune de vos deux catégories, étant bien trop des deux à la fois.

Ou pas assez de chaque.

Question de point de vue.

Je n'arrive pas à comprendre comment tous les forums, quels que soient les supports, toutes les discussions sur les plateaux télévisés, à la radio, finissent immanquablement en pugilats médiocres parce chacune défend son choix non pas comme celui qui lui convient le mieux, mais comme celui que TOUTES devraient adopter comme modèle unique et parfait.

Est-ce l'angoisse et la culpabilité d'avoir le sentiment d'être une mauvaise mère ?

Une histoire familiale ?

Ou un simple manque de tolérance à l'égard d'autrui ?

 

A vrai dire, je l'ignore, mais je n'en reviens toujours pas qu'on fustige le choix de chacune quel qu'il soit:

Car sur ce point, elles sont toutes unanimes:

Toutes se font ruiner la gueule par leur entourage plus ou moins proche quoiqu'elles fassent, parfois autant pour leur choix d'alimentation que si elles avaient choisi...de ne pas alimenter du tout !!!

 

Bref, donneuses de nichon ou donneuses de biberon, gardez-vous bien d'être donneuses de leçons.

 

Et tout se passera pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Quant aux autres, beaux-parents bien-pensants, no kids éternels, amis d'amis d'amis ou juste autres parents, bref, qui que vous soyez, je vous propose...de bien fermer vos petits ou grands clapets, si ce n'est pour encourager et valoriser autrui, quelle que soit la voie choisie, qu'elle vous plaise ou non...

 

Pardon pour la tirade naïvo-mielleuse, je ne suis jamais vraiment revenue du Pays de Candy, car comme dans tous les pays, il y a des méchants et des gentils...

Retour à l'accueil