Je me la raconte, genre "Ouais tu vois ma mioche bordel c'est trop une gue-din", "Nan mais attends ils m'ont pris pour un lapin de 6 semaines à DDASS ou quoi ?", "Faites des gosses qu'ils disaient, tu parles !", "T'as signé, c'est pour en chier", et autres expressions fleuries...

Pour de vrai, je suis comme tout le monde, je parle à ma gosse comme une grosse débile avec une voix suraigue et  des mimiques de toons à 15 cm de sa tête.

Je vous épargne les quotidiens: "Oh, mais c'est mon bébé, çaaaaaaaaaaaaaa ?! Il est à MOI ce bébé là ! C'est le bébé de l'amouuuuuur ce bébéééééééééééé", même en pubic - gosse = dignité anéantie, je ne vous apprends rien - mais ces derniers jours, je ne vous le cache pas, je me suis fait très peur.

Je prenais tranquillement mon bain, Barbie Sumo jouant à côté dans son transat, quand, je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai eu un élan d'amour tout droit sorti d'un téléfilm M6 du jeudi après-midi, et je lui ai dit:

"Maman elle a de la chance d'avoir un bébé comme toi"

Oui, je ne suis plus "Je" ni "Moi", mais "Maman".

Ca pue.

Mais le pire, c'est que j'ai enchaîné en lui disant:

"Maman, elle a eu drôlement de chance à la tombola des bébés"

Nan mais WTF, la TOMBOLA DES BEBES ???

Sérieusement ???

Cette fois, je suis cuite...

dinde2-copie-2.jpg

Crédit photo

Retour à l'accueil