Aujourd'hui, c'était un peu la Saint-Mec...

Un apéro (enfin, apéro...Un diabolo grenadine...) en terrasse avec une cops.

Quelques extraits, dans le désordre, l'idée de base étant bien claire:

"nan mais c'est dingue"

"mais comment ils font pour se laisser vivre comme ça"

"moi ça fait dix ans que je suis avec lui et je commence seulement à le cadrer"

"du coup je suis obligée de faire la mégère et je me déteste comme ça"

"il a un vrai problème avec la notion d'effort"

etc...

 

N'en jettons plus la cour est pleine, comme dirait mon père.

 

Ce soir, au téléphone avec une de mes amies du bout du monde, rebelote:

"J'entends tellement de femmes autour de moi qui font tout à la maison, et qui disent que leur homme ne s'intéresse pas au bébé avant un an"

etc...

 

homme ménageBon, tout ça est certes un peu cliché, et je ne doute pas qu'il y ait des exceptions pour confirmer la règle.

Je connais aussi quelques (très rares) exceptions de femmes qui planent à 10000 pendant qu'homme gère tout.

D'ailleurs, j'aimerais savoir à quoi elles se shootent, parce que j'envie leur life.

Bref.

(Je pèse mes mots là car Homme lit tous mes articles...).

 

Il est quand même assez indéniable que les femmes (argh c'est mort je ne peux que dire ce que je pense...) sont globalement beaucoup plus fortes, indépendantes, meilleures gestionnaires, polyvalentes, plus courageuses, plus endurantes, et avec une propension à l'effort certaine si on a la compare à celle du sexe opposé...

 

Une fois de plus, je généralise en partant de la majorité des cas qu'il m'est donné d'observer, et j'écarte volontairementhomme ménage5 pour l'instant les qualités qui font que nous n'avons pas (encore) toutes viré homos de dégoût, puisque je ne cite que ce qui sert ma cause, normal...

 

Cette amie du bout du monde m'a donné une lueur d'espoir, elle qui a deux sublimes garçons, en me disant:

"Elevons nos fils autrement".

 

En effet, quand j'y pense, les plus handicapés du quotidien parmi les mâles ont été souvent élevés par une maman (à qui je ne jette pas la pierre !) qui considérait, comme le modèle social le suggérait à l'époque, que c'était à elle de tout faire at home et à l'homme de tout (vraiment tout...) faire au dehors.

 

Alors je garde cette phrase en mémoire, qui me touche d'autant plus que j'imagine un p'tit gars au chaud dans ma poche de devant:

ELEVONS NOS FILS AUTREMENT !!!


Faisons leur faire de la pâtisserie, qu'ils jouent à la dinette, apprenons aux plus grands à aider à la maison.

Moi, j'ai joué longtemps avec les voitures, les circuits électriques de mes frères, et j'assume mon côté masculin !

 

Homme vient à l'instant de m'apporter au lit une citronnade chaude, pressée maison, dans le thermos à bec qu'il vient de m'offrir, pour soigner mon mal de gorge.

Rouge de honte j'aurais presque envie d'effacer cet article mais...

J'assume tout, même mon ingratitude...

;-)

Euh...Merci, quand même, Belle-Maman...

Retour à l'accueil