verre-de-vin.jpgTu me manques...

Je te vois là, rouge, intense, incandescent.

Tu m'enflammes.

Velouté, moelleux, duveteux.

Je t'imagine venant du côté de Bordeaux, d'une terre sans pesticides.

Je sens presque mes papilles frétiller sous tes arômes puissants, sans sulfites.

Je t'ai quitté comme ça, brutalement, du jour au lendemain...

En soirée je fais mine de t'ignorer et plonge mes lèvres dans l'Orangina ou la Buckler sans alcool, mais ne sois pas dupe, si je souris je n'en tire jamais le même plaisir qu'avec toi.

 

Me pardonneras-tu ?

M'attendras-tu ?

On m'a dit que je pouvais, de te en temps, t'approcher, avec modération, mais, je te vois tu souris déjà, la modération, toi et moi c'est un trio impossible...

Non, moi, je voulais juste te dire que tu es là, pour toujours, dans mon coeur, dans mon corps, dans mon âme, et que si un autre que toi m'habite en ce moment, je reviendrais à toi ensuite à toi, immanquablement...

Je t'aime.

Ne m'oublies pas.

 

MAIS @'#{$£ QUI EST LE CON QUI NOUS A CONDAMNEES A ZERO ALCOOL PENDANT LA GROSSESSE ???!!

Retour à l'accueil