Pas de "Si je m"écoutais, j'remettrais ça tout de suite"

Ni de "J'ai tellement aimé être enceinte, ça me manque !"

Ou de "Ca passe tellement vite, elle a déjà bientôt 3 mois..."

 

Et quand je tiendrais ce genre de discours, si ça doit m'arriver un jour abattez-moi.

Ou juste, renvoyez moi VITE un lien vers "J'essaye de rester digne" ou "Pertes des eaux et autres joies...", que je capte bien où je mets les pieds...

 

Normalement, avec l'allaitement exclusif je suis protégée, mais, dans le doute, au cas où, j'ai adopté un nouveau bijou en cuivre.

 

sterilet.jpg

 

Parce que c'est vrai que c'est top, l'amour, tout ça mais...

Je ne vois pas bien comment on fait pour survivre avec plus d'un enfant !

 

Je vous vois ricaner d'ici les multipondeuses...

Vous êtes des héroïnes, ou des grandes malades.

Voire les deux !

 

J'ai profité de chaque instant, j'ai aimé et j'aime franchir les étapes, passer des caps.

J'ai mis au monde un être humain, pas un éternel bébé à couver.

Je suis dans le bonheur de l'instant, et j'ai envie de regarder devant, pas derrière.

 

Et, vraiment, je ne vois pas comment je pourrais donner autant à un autre.

 

Ni réussir à refaire un être aussi...

Bordel, aussi...

PFFFFFFFFFFF

 

Tu vois ce que je veux dire, quoi.

 

Dossier-2-1368.JPG

 

Edit:

Même chez Mère Bordel on dit pas que des conneries.

Cultivons-nous un peu quand même...

 

L’allaitement a dans certaines conditions un effet contraceptif.

Un comité d’experts de l’OMS (Consensus de Bellagio -1988) et d’autres études ont défini les conditions précises dans lesquelles l’allaitement maternel peut procurer un effet contraceptif équivalent à celui d’une pilule ou d’un stérilet.

Dans ces conditions, la protection conférée dépasse 98 % pour les six premiers mois dans plusieurs dizaines d’études (voir le site de la Haute Autorité de Santé avec le document sur l’allaitement maternel, rubriques Publications et Pédiatrie).

 

Cette méthode est appelée MAMA (méthode de l’allaitement maternel et l’aménorrhée (= absence de règles).

Cette méthode nécessite des conditions strictes qui dépendent de la mère et du bébé et qui ne conviennent pas à toutes les femmes :

1) Allaitement exclusif, sans autre mode d’alimentation du bébé, à la demande, jour et nuit.

2) Pas d’intervalle de plus de six heures entre deux tétées.

Au moins 6 tétées longues ou 10 tétées courtes chaque jour, de façon à ce que la stimulation du mamelon et de l’aréole dure quotidiennement de 60 à 90 minutes.

3) Absence de retour de couches dans les 6 premiers mois du post-partum.

 

Pour plus d'infos, voir ici.

Retour à l'accueil