C'est la phrase prononcée hier soir au téléphone par une de mes amies, mère depuis 9 jours, que j'appelais pour avoir des nouvelles, et pour transmettre de bonnes ondes.

crise-de-nerf.jpg

Putain, c'est tellement ça.

Rester digne.

Malgré les cheveux hirsutes.

Le téton qu'on a omis de ranger.

Le bide mollasse.

Malgré un brossage de dents approximatif.

Un coup de brosse à cheveux à peine hebdomadaire.

Ne parlons même pas du coup de bite.

Rester digne quand il ne faut plus JAMAIS différer une envie pressante.

Quand son périnée n'est plus digne de confiance.

Quand on pue les rejets de son propre lait caillé.

Quand on se trimballe toute la journée avec l'écharpe de portage en bandoulière, même quand le mioche n'y est pas, pour gagner du temps à la prochaine urgence.

"C'est pas toujours facile", qu'elle me dit.

Ouais, tu m'étonnes.

Sinon, y a l'autre option:

Renoncer totalement à sa dignité par moments, s'en foutre, et en rire, bordel !!!

Retour à l'accueil