Suite et fin du billet d'hier...

Capture d’écran 2011-06-07 à 23.43.18Quoi, Vincent et Jean Pierre sortent ensemble ?

Ah non, ils sont juste devenus potes. Ils racontent comment Jean-Pierre est devenu un VIP, il est trop invité partout c'est dur, récemment il était à un soirée thon grillé. Trop de poésie, je rêve, j'ai des papilons dans les yeux...

Surtout lorsque j'aperçois l'anneau orné d'une boule à l'oreille de Jean-Pierre, quintessence du sex-appeal.

On revoit les débuts de Vincent et ses conquêtes. J'avais oublié sa classe. A base de bonnasses et de galoches. C'est drôle, il doit ressembler à quelqu'un que je connais, Vincent il m'a toujours fait l'impression d'un gentil sensible, à le revoir comme ça je réalise que j'avais fait abstraction de son côté lourdeau... Une de ses prétendantes, au cours d'un dîner où elle ne semble (je dis semble, hein, parce qu'un bon montage, ça fait dire de ces trucs...) parler QUE de son chien. Une sorte de leçon de non séduction en somme, où comment blaser un mec à coup sûr. "Un chien ça remplace pas un homme" qu'il dit le Vincent. Je dirais que ça dépend quel homme et ça dépend quel chien... On avait appris en fin d'émission qu'au moment de ces évènements son père était mourant, bonjour l'énergie qu'il a dû mobiliser pour réussir à penser à autre chose, assez logique qu'il n'ait pas été disponible à ce moment là pour une histoire.

Et nous voilà avec le Jean-Pierre. Lui, difficile d'oublier ses chansons ringardes et "machoseries". Et un an après j'ai encore du chagrin pour Christelle qui le regardait avec les yeux du love (ils droguent les prétendantes chez M6 ?!). On revoit notamment le rateau du Jean-Pierre en Italie, le genre de rateau qui figure dans le top ten de la rupture que tu ne voudrais surtout pas vivre. Mais on revoit surtout ce moment qui m'avait fait pleurer de rire l'année dernière, cet instant où il se la raconte en allant se baigner à la piscine de l'hôtel, poils dehors et abdos serrés au max, en train de nous faire un dos crawlé chanté et oubliant qu'à un moment, dans une piscine, ben y a un muret qui peut faire très mal... Jean-Pierre se confie à KL "J'dois m'assumer tout seul" dit-il. Oui, Jean-Pierre, c'est un peu le principe de la vie à un moment donné, ça s'appelle devenir adulte. Ca ne l'empêche pas de chanter "Feeemme, feeeeeeeeemme, j'te dédie ces mooooots" en trayant les vaches. Bon, y a encore du chemin pour Jean-Pierre. Et envoyez lui Valérie Damidot, soyez sympas, le sabot voilier en déco c'est juste pas possible.

 

017A00D502960712-c1-photo-guy-eleveur-de-veaux-sous-la-mere.jpg

Guy, sur le coup je ne le reconnais même pas, cette année il a changé, plus de barbe mal rasée. Guy il avait foutu la super merde l'année dernière, en voulant ménager la chèvre et le chou si j'ose dire, un grand nounours maladroit qui avait essuyé la fureur de ses prétendantes à qui il promettait...la même chose. Ah, faire des choix, c'est dur. Mais tout va bien pour Guy et ça se voit à sa bonne mine, il est amoureux et sur le point de se fiancer. Preuve que le bonheur c'est vraiment nul à raconter...017A00D502960728-c1-photo-freddy.jpgC'est enfin au tour du merveilleux Freddy. On se souvient de son coup de coeur pour Magali, qui s'était par la suite avéré être une nana déjà en couple qui avait participé suite à un pari. Grosse classe. Lors de leur première rencontre, Freddy tente l'humour: "J'espère que tu es prête à déménager si ça marche entre nous, hein, parce que je peux pas mettre ma ferme sur des roulettes, ah ah ah !" Gloussement gêné de son interlocutrice. Ou le légendaire "Tes chaussures sont tropo serrées" quand elle lui dira "arrête, j'ai les chevilles qui enflent. Je suis FAN de Freddy. On revoit le plantage de ses prétendantes, peu élégant c'est le moins qu'on puisse dire, leursd moqueries et médisances.Toujours malaise et pincement au coeur en revoyant les images. Les garces. "ah oui ça a été beaucoup de méli mélo". Freddy, il s'en fout, quand il trouve pas les mots ou les expessions qui lui conviennent, il les invente, pourquoi se faire chier ?

Freddy a une haute opinion de la vie de couple: "Le partage c'est énorme on se lève le matin, on partage des paroles, on se met des petits mots gentils, des petites caresses dès le réveil le matin, une caresse dans le cou, et on avance tous les deux." Moi je me lève le matin, je partage des paroles en beuglant de la cuisine à Père Bordel "Putain, mais t'avais dit que tu l'étendrais le linge, merde", je lui mets des petits maux pas très gentils, et je le caresse seulement s'il a une peluche sur l'épaule. Merde, merci Freddy, tu me remets sur le droit chemin !

3418388-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episod.jpg

Pour finir, voilà Yoann et Emmanuelle, fous amoureux et enceints jusqu'au cou, enfin, surtout elle.

"Ah bah t'as rien pris" dit KL, un peu faux-cul, à Emmanuelle, pas dupe pour un sou, qui est en effet bouffie comme nous le sommes - presque - toutes à 8 mois de grossesse. L'avantage, c'est que Yoann a engraissé un peu aussi par solidarité, ça c'est de l'amour. On revoit quelques images de Géraldine, la charmante deuxième prétendante qui ne trouvait pas normal qu'il n'y ait pas de store à telle fenêtre, pas de flexible de douche au robinet de la baignoire, pas de sèche-serviette, etc..., bref, LA chieuse qui a évité à Yoann de se perdre en route et d'hésiter.

Terminons sur la belle phrase de Yoann: "Nous, on sait que c'est la bonne si on l'imagine enceinte".

Euh... Vraiment ?

Retour à l'accueil