"Profites-en", "Prends soin de toi", "Reposes-toi"...

Quel dommage qu'on attende qu'une femme soit enceinte pour lui porter une attention dont cet être, Ô combien sensible ET narcissique, aurait besoin chaque jour de sa life...

On me dit souvent contrariante, et je serais gonflée de le nier, mais je ne le suis jamais quand il s'agit de mon propre intérêt...

Aussi, quand hier j'ai passé deux fois 1h-1h30 chez l'esthéticienne dans la même journée, j'ai noyé la culpabilité du gouffre financier que je m'applique à creuser depuis quelques semaines dans la merveilleuse et sempiternelle excuse du "je suis enceinte, je suis fatiguée, il faut que je fasse des choses rien que pour moi pendant mes 6 mois de sursis..."

Quelque chose me dit que si certaines femmes adorent être enceintes, c'est notamment parce que c'est le seul moment où elles s'accordent autant de liberté...

J'avoue que si j'ai déjà, de nature (et de long travail sur moi-même...), une franche tendance à me bien-traiter, ça atteint des summums depuis 3 mois...

Après épilations diverses et soin du visage le matin, j'y suis retournée pour une petite beauté des mains et pieds et french manucure des 4 extrémités dans l'après-midi...

Vraiment LE truc à faire qui ne sert à rien, sachant combien de temps ça tient quand on est une femme un tant soit peu active !

C'était aussi un prétexte à un peu de massage, après m'être faite jeter de mon habituel salon de massage ainsi que des fauteuils massants de la foire de Paris pour cause de grossesse: j'ai besoin QU'ON ME TOUCHE BORDEL !

 

Celle qui s'occupe de moi pour les ongles, je ne la connais pas, c'est une chinoise qui parle peu le français.

Passées les premières secondes où j'essaye de régler mon décodeur interne sur son accent, nous trouvons la bonne fréquence pour communiquer, entre mots, gestes et regards.

La culture asiatique en général me fascine, en particulier en ce qui concerne tout ce qui a rapport au corps.

Elle, en me massant la main et le poignet, elle me dit quelque chose comme "Cette épaule, ça va pas".

Epaule opérée lourdement avec succès il y a 2 ans, mais qui en gardera toujours quelques traces, ne serait-ce que par l'appréhension qui reste la mienne quand on la sollicite.

Ca y est, je l'aime d'amour: quelqu'un qui me masse ET qui fait attention à mon épaule sans que je ne lui dise rien, je suis conquise.

Elle me fait un bien fou, quelques minutes chaque main, bras.

Bonheur.

Quand elle passe aux pieds elle me calme littéralement.

"Attention, mettre pieds en l'air quand tu regardes TV, sinon gros"

Je lui réponds "Oui maman !"

Elle rit.

Elle ne me connaît pas et elle voit pourtant les changements de mon corps de procréatrice.

Elle a remarqué mes veines si marquées sous ma peau blanche, et mes pieds déjà parfois douloureux.

Nous, occidentaux, sommes tristement coupés de nos corps et de ceux des autres.

 

Elle a eu un grand sourire quand je lui ai dit que j'étais enceinte.

Tout-à-coup, je réalise que je ne connais pas le signe chinois de 2010.

Je lui demande, elle comprend.

Elle me le dit en chinois, je ne vous surprendrais pas en vous disant que je ne pige pas (je suis bien allée 3 jours à Pékin il y a quelques temps mais bon, à part Tsin Tao, j'ai pas retenu grand-chose...).

Elle sort son petit traducteur façon calculette: "Tigue"

"Ah tigre !" Je lève mon pouce. Je trouve ça top.Tigre.jpg

Maman Dragon, Baby Tigre.

Grosse classe...

Parce Rat, Chien, Coq...

Ca claque pas.

Papa Cochon...

Pas assez à mon goût m'enfin ça, c'est parce que j'en veux toujours plus, ça doit être les hormones..

Ma bienfaitrice m'a fait comprendre qu'elle a un enfant, en Chine.

Elle me dit "Chance, enceinte !"

Je lui qu'elle devrait en refaire un, vu le smile que l'idée d'une grossesse lui donne.

"Peux pas. Chine, un seul enfant".

La claque.

J'avais oublié ce "détail".

"Tu t'en fous, t'es en France maintenant ! Tu peux en faire 2 !

"Fils, en Chine. Peut-être quand il sera en France".

Naïve que je suis.

Elle est en France, soit, mais dans quelles conditions ?!

Quelque chose me dit que ça n'est pas gagné, ce petit dont je n'ai pas compris l'âge, en France.

 

C'est fou qu'une aussi vaine préoccupation qu'une quadruple french manucure conduise à une rencontre aussi touchante.

Ca doit être pour des moments comme ça que je veux donner la vie à un bébé Tigre...

Retour à l'accueil