Je suis un peu une enragée du tout tout de suite. 

C'est sans doute un peu pénible à vivre, parfois, pour autrui, mais ça a son lot d'avantages.

En ce qui concerne la grossesse, être au taquet semble être un avantage considérable si l'on ne veut pas passer sa première échographie au 8ème mois et mettre bas sur un coin de trottoir dégueulasse.

Donc, vous l'aurez compris, à peine le pissage sur bâtonnet validé, j'étais déjà inscrite à la maternité top hype de mon choix, j'avais mes trois premiers rendez-vous gynécolo-échographiques programmés, et je me battais déjà avec Lui sur le thème "non il y ira pas dans l'privé avec les gosses de bourges ce sera un bon petit du public comme maman".

 

Bref.

Au risque de passer pour une tarée, que je suis il faut donc bien l'assumer, j'appelle partout immédiatement.

Ce que j'ai fait pour bénéficier de l'haptonomie avec Homme, que j'avais au préalable doucement amené à la chose, et qui était super partant quasi d'office à ma grande surprise, sans que je n'ai besoin d'offrir la moindre faveur sexuelle ou domestique...

 

Ouvrons une petite parenthèse "scientifique":

L'haptonomie est une science récente traitant de l'affectivité, ou des lois qui régissent les mécanismes affectifs en particulier dans les relations interpersonnelles. La pratique de l'haptonomie consiste à créer des liens affectifs par l'intermédiaire du toucher.mains-sur-ventre-enceinte.jpg

Je sais je sais, Wikipédia a un sens du concret tout-à-fait discutable, que je m'empresse de ce pas de préciser:

L'haptonomie c'est entrer en contact avec le babe quand il est dans le ventre en pelotant ce dernier (le ventre, pas le babe, suivez un peu quoi merde !).

Bon on ferme la parenthèse parce que je sens que vous n'êtes pas des intellos...

 

C'est valable pour le "père" et la "mère" (j'ai encore du mal avec ces mots-là), et ça vaut franchement son pesant de cacahuètes juste pour voir la tête de son Mâle à qui on demande de toucher le ventre avec douceur et tendresse, en ayant la main légère...

 

J'ai appelé alors que j'étais enceinte d'à peine un mois, décontractée du genou, en me disant que déjà elle n'aurait sans doute pas de place, puisqu'elle est à 3 rues de chez nous et que RIEN n'est si facile dans la vie, et que de toute façon elle ne me donnerait pas rendez-vous avant juin puisqu'avant 3 mois de grossesse je ne suis pas socialement reconnue comme enceinte pour de vrai...

 

Petit coup de fil bouche en coeur,et coup de bol, la dame, haptothérapeute et psychologue de surcroît, m'annonce qu'elle a dû refuser beaucoup de monde ces temps-ci et que puisque ma grossesse est au début on va pouvoir faire du bon travail, donc c'est d'accord, et elle me file un rendez-vous pour Homme et moi deux semaines plus tard.

 

C'était jeudi dernier.

Je me la raconte, là comme ça, mais je n'en menais pas large.

Comme je l'avais craint , ma terreur totale que cette petite chose ne s'accroche pas jusqu'au bout (terreur équivalente à celle de mettre au monde et d'élever la même petite chose) n'est pas passée inaperçue, je ne suis pas femme à me la jouer discrète.

A 6 semaines de grossesse, je m'attendais à une sorte d'entretien préalable, pas un passage à la pratique, puisqu'il est encore trop tôt pour que le...enfin pour que ça le fasse quoi !

Mais si, hop hop hop, je me débarasse de mon si seyant jean de grossesse du 44, et nous y voilà...

Mon Homme a carrément assuré plus que moi, j'osais à peine poser les mains sur mon propre ventre, et j'ai pleuré à chaudes larmes pendant quasiment toute l'heure et demie de la séance, à ma grande surprise, comme quoi ces saloperies de fausses couches, si fréquentes, laissent des traces bien nettes.

 

La dame m'a assez rapidement remise en place car j'exprimais les pensées de mon Homme à sa place.

Ouais bon à un moment s'il s'exprime pas, moi je l'exprime, logique non ?

J'ai eu subitement l'impression d'être la terrible mère castratrice dans Malcolm, m'enfin, voyons le bon côté des choses, c'est au moins une ébauche de moi mère, et donc un progrès... 

 

Pendant tout ça, si ma terreur d'une nouvelle fausse couche me coupe pour l'instant de mon ventre et de ce qu'il abrite, les mains de mon Homme sur moi, de cette façon que je ne lui connaissais pas, avec cette attention, ce soin, m'ont rendue folle de lui.

Attention hein, pas que je ne le sois pas déjà, mais un jour j'en suis dingue parce qu'il me rapporte un Big Mac, le lendemain je le hais parce je trouve une famille de poils adultes dans la baignoire.

 

Mais là, quand je le regardais pendant tout ça, quand je le sentais avec moi, j'ai eu des élans d'amour que je qualifierai de "oufs", et nous étions, et sommes depuis, étrangement plus amoureux que jamais.

 

Je me sens même capable d'ignorer les boules de chaussettes pendant encore au moins...3 jours.

Non, 2, faut pas déconner non plus.

 

 

Edit:

Pour toutes mes collègues baleines qui seraient tentées par l'haptonomie, et au vu des requins qui commencent à montrer leurs dents sur mes articles dédiés au thème, voici le lien vers le CIRDH, Centre International de Recherche et de Développement de l'Haptonomie, SEUL ORGANISME à vous indiquer qui sont les bons et les méchants, et qui peut vous transmettre sur simple demande par mail la liste des praticiens agrées sur toute la France.

Parce que trouver la bonne personne, ça ne coule pas de source...

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil