Petit préambule:

Attention, billet lambda de jeune mère lambda, billet un peu chiant, à peine revendicatif et sans humour.

Parce que je suis ça AUSSI, et que je ne vais pas toujours raconter des conneries pour amuser la galerie quand je n'en ai pas envie.

Et là tu vois, j'ai pas envie.

(D'ailleurs, ça fait marrer qui, le boulot ?!)

Si tu me trouves relou depuis que j'ai accouché, j'ai envie de dire passe ta route, parce que tu vas perdre bêtement 5 minutes à lire, et me crisper pour rien avec un commentaire à la con, et ça, c'est mauvais pour ma lactation.

Si tu le lis quand même, tu viendras pas chialer...

travailler-tue-copie-1.jpg


 

10 semaines se sont déjà écoulées depuis que Miss Bordel a fait son entrée fracassante dans nos vies (et virtuellement un peu dans les vôtres aussi...).

10 semaines de sourires, de larmes, de pétages de plombs.

10 semaines de fatigue intense et de fous rires.

10 semaine de désespoir total et de bonheur brûlant (cherche pas, moi le bonheur ça me brûle j'suis pas habituée...).

10 semaines d'embrouilles conjugales et de sexe de réconciliation.

Ah non. 10 semaines d'embrouilles et une semaine de sexe, plutôt...

Non, je ne suis pas honnête là:

Et une fois du sexe, plutôt.

Bref.

 

2 mois et demi, les premiers, de rencontre et de vie avec ma fille.

Ca me paraît si long (putain c'était quand déjà qu'on était 2 adultes liiiiiiibres ?!) et si court à la fois (mais j'avais vraiment une vie de merde sans cette gosse en fait!).

Et aujourd'hui, c'est le jour de la reprise du boulot.

C'est comme ça.

C'est inscrit dans le droit du travail français.

Je n'ai pas encore trouvé le temps de commencer ma rééducation périnéale, mais je suppose que je pourrais la faire en contractant mon muscle chattal du haut de ma chaise de chef ?

Je n'ai tiré mon lait qu'une fois, c'est trop chiant.

Mais il y a des laits artificiels...

Je n'ai jamais laissé ma Miss à qui que soit, je ne nous sens prête ni l'une, ni l'autre.

Mais il y a des crèches très bien, et des nounous expérimentées.

Je n'ai (évidemment) pas repris mon poids, mais il y a des gaines et des tuniques bouffantes pour cacher ça, et puis, il faut bien le dire, je m'en fous à peu près à 9 sur une échelle de 0 à 10.

 

Quand je suis tombée enceinte, l'année dernière, je me suis (déjà) posé la question de la reprise du travail.

(On est prévoyante ou on l'est pas hein !).

Avant même d'être mère, j'ai toujours trouvé ça ahurissant, de n'avoir que ce temps-là pour apprivoiser sa maternité, pour la mettre de côté 5 jours par semaine.

En même temps, en hyperactive indécrottable, je me disais que ça pouvait être bien de retourner vite au taf.

Et puis je n'aime pas m'envisager en "femme au foyer" (je ne critique pas celles qui font le sont du tout, hein, je parle pour ma petite gueule).

Alors, Père Bordel et moi on a commencé à mettre de l'argent de côté, "au cas où".

J'avais en tête les larmes de certaines de mes amies, working girls de première, qui a la surprise générale (surtout la leur...) ont eu le coeur brisé le jour où elles ont été contraintes de laisser leur premier bébé à d'autres, et je n'avais pas envie de vivre ce déchirement là si ce n'était pas mon choix.

Ma remplaçante et moi en avons parlé, je lui ai dit qu'après la naissance de Miss Bordel je l'informerais de ma décision, pas avant.

Je voulais prendre la température de ma nouvelle vie et surtout me laisser toutes les issues de secours ouvertes, et que ce soit le moi devenu mère qui décide, pas le moi enceinte.

 

Je ne peux pas vraiment dire que j'ai pris cette décision.

A vrai dire, et maintenant qu'elle est là, je n'ai même pas eu à choisir, tant il est évident que je n'ai aucune envie de reprendre le travail...

Je m'en cogne d'une force... (A 9,99 sur la même échelle que précédemment...).

Alors bien sûr j'ai gratté un mois auprès de mon gynéco (m'enfin quand on a eu la chatte déchirée j'ai envie de dire c'est bien le minimum...), mais en prime nous devrions avoir mis assez de côté (si je bloque les sites genre Verbaudet, Obaïbi et quelques autres, que je saborde mon paypal et que je me roule un gros oinj avec ma CB) pour que je ne reprenne qu'en septembre.


Oui, on peut être active, féministe, hautement sociable, et avoir néanmoins envie de prendre quelques mois pour être avec son mioche, sans s'appeler ingalls ni considérer sa propre reproduction comme une fin en soi.

 

D'ailleurs, j'ai d'autres projets sous le coude et je suis ravie d'avoir quelques mois pour les développer...

Et ma vie sociale au boulot n'est qu'une partie de ma vie sociale: Comme je suis chef, mes collègues ne sont en aucun cas mes confidents ni mes potes...

 

Pi soyons sincères: Pour être content de reprendre le boulot, faut l'avoir arrêté depuis un bout de temps, pas depuis 16 pauvres semaines !!!

 

Quand je pense que récemment le gouvernement français a rejeté coup sur coup deux propositions pour allonger le congé maternité (l'une à 20 semaines au lieu des 16 actuelles, l'autre à 18, recalées sévèrement), je trouve que c'est bien hypocrite.

Ne pas permettre à celles qui le souhaitent de reprendre leur travail après 2 mois et demi, et aux autres de rester un peu plus longtemps auprès de leurs rejetons, bon, je sais pas, mais vraiment c'est chaud quoi !

Et puis, ça résoudrait le problème des places en crèche d'un coup de baguette magique...

 

Moi, je ne vais pas être femme au foyer, je vais être une femme très active temporairement retirée de quelques-unes de ses activités, et ça me va très bien comme ça.

 

Je ne suis ni danoise, ni norvégienne, ni suédoise, et je le regrette amèrement en ce qui concerne la place qu'on laisse là-bas à la parentalité, (et un peu pour les spas aussi), mais je me console en me disant que j'aurais mal vécu les 6 mois de nuit et les températures glaciales...

 

Surtout, je suis consciente d'avoir le cul bordé de nouilles d'avoir réussi à réunir les conditions matérielles pour me permettre ces quelques mois off, c'est un peu exceptionnel par les temps qui courent..

 

Et puis, j'ai un blog à tenir moi, merde, je ne peux décemment pas reprendre le travail et laisser des centaines de lecteurs éplorés !!!

 

Je crois que je vais mettre en ligne une pétition pour être financée ad vitam eternam par la Sécu...

 

Non ?!

Retour à l'accueil