Hier, vous avez été nombreuses à partager vos expériences, à dévoiler la longue histoire des femmes et leur corps, avec ou sans enfant, à m'encourager...

Pour tout ça, je vous remercie, pour moi, bien sûr, mais pour ce que cet espace a pu représenter et représentera pour celles qui ne reconnaissent pas un corps qu'elles ont un jour aimé - ou pas - et passerons par là.

Pour ma part, hier, j'ai fait mes valises pour passer quelques jours dans les jupons de mes vieux (oui, pourquoi mon père ne porterait-il pas de jupons, je vous le demande ?), ultime refuge, et je suis vite allée défoncer les soldes d'un certain magasin de sapes bien connu.
Et, c'est fou ce qu'on se sent mieux, avec des fringues à sa taille.

Ce que je refusais jusqu'à maintenant, pensant qu'acheter du 46 fixerait mon corps à cette taille.

Je ne sais pas ce qu'il en sera, mais ne plus déborder de mes fringues m'évitera au moins de me sentir vulgaire et exposée...

Merci encore à toutes, vos histoires m'ont beaucoup touchée, je nous souhaite de trouver la paix loin des pressions, des diktats et du regard des autres...

Dossier-3-2679.jpg

 

Dossier-3-2688.jpg

 

Dossier-3-2684.jpg

Retour à l'accueil