desperate_housewives_ad469df8.jpg

C'est drôle comme le temps est une donnée subjective...

Voilà une semaine que je suis sensée être en congé maternité, mais le boulot ne m'a laissé de répit que depuis cette semaine.

Hier, aujourd'hui, malgré un passage éclair forcé au boulot, je bulle, je nide.

Je ne réponds plus au téléphone.

Je ne regarde même pas qui appelle.

Je ne réponds pas à mes mails.

Je ne fais pas mes comptes, je n'appelle pas Darty, je ne trie pas ma paperasse.

Je nage dans ma baignoire.

Enfin, je nage...

The-Event.jpgJe baigne les rares parties de mon corps qui sont encore submersibles, nuance...

 

Et putain que c'est bon de ne rien foutre.

Je range, je lave les vêtements de ma fille, je regroupe sur une étagère dédiée toutes les affaires pour la maternité.

Dexter.jpgEt puis j'ai des montées subites d'adrénaline:

Si elle venait un mois plus tôt, elle serait là dans 2 semaines.

Inimaginable.

Et puis est-ce que tout va aussi bien que je le sens là-dedans ?

Et si je montais sur la balance ?

Oh nan, trop la loose.

Alors, hier, aujourd'hui, j'ai passé quelques heures de décrochage intellectuel total avec mes amis de Rome, Wisteria Lane, Miami et j'en passe...

SPARTACUS

 

Et je réitère ce message à l'attention de ma fille:

Baby Love, laisse maman se faire une orgie de séries TV et de rien branlage avant de débarquer, c'est juste vital, et puis à toi de voir si tu veux te radiner dans des fringues pas encore lavées et dormir sur le tapis de la salle de bain...

 

 

Et pour le petit vote quotidien pour le blog du Bordel, on cliquotte sur la bannière !

Si je ne suis plus en page 3, c'est que je suis en page 2 !

En vous remerciant...

header.gif

    

Retour à l'accueil