Allez hop, puisque tout redevient "normal" par ici, ne changeons pas les bonnes vieilles habitudes.

Aujourd'hui l'une d'entre nous balance sa pire honte et file en planque dans le Sahel se faire oublier un moment.

Et c'est Marianne de Hambourg qui s'y colle...

Au revoir Marianne ! En même temps, tu te péleras moins les miches qu'à Hambourg...

Vos participations sont toujours les bienvenues à maispourquoijedeviensmerebordel@yahoo.fr !


Il y a quelques mois, un collègue de mon mari venant de France était venu l´accompagner pour une visite très importante chez un client.

Le soir, au retour de la fameuse visite, mon mari m´appelle pour me dire qu'il sera dans 10 minutes à la maison, et qu´il avait invité le fameux collègue à dîner.

N´étant pas très spontanée de nature, enfin plutôt du genre à stresser si la maison n´est pas nickel, lorsque je reçois quelqu´un que je ne connais pas.

Je raccroche, me mets a remettre un peu d´ordre ici et là (j ai deux enfants de 5 et 7 ans) et commence à pester (brailler) toute seule contre mon mari.

Qu´il aurait pu prévenir plus tôt, qu´il ne se rends pas compte, qu´il ne sait pas ce que c´est de tenir une maison avec deux enfants et patati et patata.

C´est ma façon à moi de gérer mon stress.

10 minutes passent, mon mari sonne à l´interphone, je fignole encore dans les coins, et là je ne vois pas ma fille de 5 ans (qui avait du m´observer pendant mes 10 minutes de colère) qui se précipite dans l´escalier pour accueillir son papa et qui sort le plus naturellement du monde (devant le collègue bien sur) :

« Papa, tu sais, Maman elle ne veut pas que tu viennes manger à la maison avec ton collègue. »

Mon mari a fait comme s´il n´avait pas entendu et moi j´arrivais quelques secondes plus tard pour accueillir mon invité, en parfaite maîtresse de maison, avec un grand sourire et tout et tout.

Car en fait je n´avais à ce moment là pas entendu ce qui s´était dit dans les escaliers.

Nous avons tout de même passé une agréable soirée et après le départ de son collègue, mon mari m'a raconté la scène. Quelle honte !!!!!!!

Mais bon je compris mieux pourquoi en partant le collègue s’était excusé d´avoir troublé notre vie familiale.

Tu m´étonnes….. `

Je l´ai revu depuis, il est charmant mais nous n´avons jamais reparlé de cette anecdote (dieu merci)...

 

Allez, tiens Marianne, un p'tit bouquin pour la prochaine fois, tu vas pouvoir le lire dans l'avion...

diner_presque_parfait_reference.jpg

Retour à l'accueil