home_sweet_home1_diapo_horizontal.jpg

 

Après une escapade d'une semaine, me voilà de retour dans mon home, enfin redevenu sweet...

Depuis le début de ma grossesse, je dis souvent que les hormones ne rendent pas hystériques, mais lucide.

Etant d'une nature expressive, impétueuse, immédiate, passionnée, authentique et entière, je n'ai pas attendu d'être enceinte pour faire de mon quotidien un long fleuve tumultueux...

C'est même Lui qui le dit, qu'il ne voit pas de différence.

Et je crois qu'Il aime ça, que ce ne soit jamais tout lisse...

Ce qui change, c'est ce que je vois derrière nos engueulades: la peur d'infliger nos désaccords à notre fille, et la peur qu'elle paye le prix des actes qui me fâchent chez ma moitié.

Alors, je ne transige pas. Comme d'habitude, mais en pire...

La semaine dernière, un classique coup de je bois trop-je rentre très tard, pas dramatique pourtant, m'a fait sortir de mes gonds et prendre la valise à roulettes.

A 5 mois de grossesse, et en début d'une semaine primordiale professionnellement, mon seuil de tolérance à la nuit blanche a été nul.

Mais comme il y a souvent "un mal pour un bien" (et parfois un mâle pour un bien...), cette semaine à attendre qu'homme réalise pourquoi la chose m'a mis dans une telle furie a eu du bon.

Beaucoup de bon.

D'abord, j'ai passé beaucoup de temps avec des amies qui me sont chères.

J'ai été bichonnée, câlinée.

J'ai cassé la routine, celle à laquelle on croit échapper, et qu'on ne perçoit qu'à distance.

Je suis sortie.

Je me suis rapprochée de ma fille, j'ai l'amour qui pousse, je suis devenue un peu plus mère, bordel !

J'ai fait les soldes.

J'ai dîné, déjeûné en terrasse, ri aux éclats.

J'ai été chez le coiffeur, l'esthéticienne.

J'ai ENCORE fait les soldes.

On m'a offert un massage Shiatsu.

J'ai vibré pour un match de foot, bu des bières sans alcool (raport direct de cause à effet...)

Parlé pendant des heures et refait le monde.

J'ai refait les soldes, vite fait...

Pleuré quelques fois, dans des bras chauds.

J'ai surtout ri, tellement, souvent.

Je n'ai pas lâché le blog, jamais, même si j'ai été moins assidue.

Je me suis retrouvée.

Je me suis souvenu à quel point j'ai la faculté de me sentir partout chez moi, de me sentir bien partout tant que je suis bien entourée.

J'ai réalisé à quel point j'aime Mister Bordel même quand je le trouve con.

J'ai réalisé que même quand il est con il l'est moins que beaucoup d'autres.

Mais qu'il met parfois (souvent...?!) du temps à percuter.

Un homme, un vrai quoi !

J'ai pu m'assurer que je suis aussi bien entourée que je l'imaginais, et aimer encore plus ceux, et surtout celles, qui font partie de ma vie.

Et pour celles-là, qui sont quelques-unes à lire ce blog, je voulais vous dire un grand MERCI, cette semaine a été magique, malgré les circonstances, et m'a rappelé qu'on peut vivre ces moments-là sans valise à roulettes, juste en sac à main...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil