Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça bosse sec ici le lundi soir.

Installation dans le lit, endormage de bébé du nichon gauche, clavier d'ordi sous main droite, TV on.

Gâteaux chocolat-poire: Check.

Verre de lait: Check.

Ouais je sais un vrai menu d'aventurière, ça fait rêver...

 

Et c'est reparti pour un tour...

 

Pour ceux qui auraient passé les 6 derniers mois sur une autre planète ou en Lozère (ce qui revient au même) les portraits des agriculteurs de la saison 6 c'est ici et .

Cette semaine on attaque avec Alexis. Pour rappel Alexis a 47 ans, il est viticulteur, a 3 enfants. Il est romantique et cherche une artiste, quelqu'un avec un grain de folie. Avec Alexis et ses prétendantes on est dans l'échange, ça change un peu des speed dating au ras des pâquerettes de la semaine dernière. Enfin bon hein tout est relatif on n'a pas non plus l'impression d'assister à la présentation du thèse de philo à la Sorbonne, mais ça change. Depuis le début moi j'le trouve pas mal cet Alexis, même si c'est pas ma génération, mais je me demande s'il serait pas un peu névro-chiant sur les bords à la longue. A suivre...

C'est maintenant à Jean-Claude, 42 ans d'accueillir ses 5 prétendantes. Je voudrais pas foutre la merde mais seulement 5 quand on peut en commander 10... Enfin je dis ça je dis rien. Jean-Claude depuis le début il m'évoque quelqu'un que je connais mais je n'arrive pas à situer et ce soir j'ai enfin eu un flash: Jean-Claude, c'est LA source d'inspiration de Danny Boon pour son personnage dans les ch'tis. Je sais, j'ai une culture cinématographique sidérante, j'ai presque honte de l'étaler ainsi sous vos yeux ébahis. Les premières prétendantes de Jean-Claude sont tellement gênées que je me sens mal. Trop d'empathie peut nuire gravement à la santé.

Pour me détendre, on part du côté de Céline, 33 ans, Tanguette des temps modernes qui vit toujours chez Papa-Maman. Bon, en même temps, quand je vois ce que je lâche tous les mois comme loyer, je ne peux pas dire que ce soit elle qui soit dans l'erreur hein. La caméra balaye les 8 mecs qui sont venus pour elle, et l'angoisse m'étreint: Céline, elle le clame haut et fort depuis le début, sa came c'est le physique. Là je me dis qu'elle va être hyper déçue et qu'elle va en moudre deux ou trois pour leur faire passer l'hiver dans le silo à grain, mais je vais découvrir que si Céline est super axée sur le physique, il s'agit en fait de n'importe quel physique. Son premier prétendant semble s'être mis dans le pif le contenu de trois sous-marins colombiens. Il parle tellement vite qu'on dirait un DVD passé en vitesse accélérée.  Comme moi je tape juste comme une personne normale tout à fait sevrée - snif - de toute substance un tant soit peu excitante - sauf si on m'annonce que le fenouil est un hallucinogène puissant - je n'ai pas le temps de noter tout ce que dit le mec, mais j'ai compris l'idée globale en quelques mots: "J'me trompe jamais, quand j't'ai vu je me suis dit faut foncer". Bon, vaut peut-être mieux le laisser sur ses rails. Céline, on dirait qu'elle ne l'écoute pas - bon, à sa décharge elle doit avoir du mal à suivre ce qu'il dit, sans doute lit-elle sur les lèvres, car elle est malentendante - mais c'est vrai qu'on dirait qu'elle le dévore des yeux et se demande seulement: "Beau ? Pas beau ?". On apprend quand même qu'elle le trouve bien physiquement. Et on est rassurés de savoir que tous les goûts sont toujours dans la nature.

Voilà maintenant Benoit, 38 ans, qui a accessoirement un frère jumeau. Et ça, ça fait rêver: ça veut dire que tu peux faire l'amour avec l'un tandis que l'autre étend le linge. Moi je prendrais des triplés merci, des clones de mon mec ce sera parfait, et je leur donnerai le truc qui fait les vivre les gens en accéléré là. Enfin, seulement pour ceux qui s'occuperont des tâches ménagères. Je m'égare dangereusement là. Donc Benoît a un frère jumeau et 6 prétendantes. Son coup de coeur, c'est Sabrina, une maman de deux enfants dont un bébé de 8 mois. Benoî ça lui fait pas peur, je ne sais pas si on doit l'admirer ou le faire interner. Sa Sabrina est charmante en effet. Simple, normale. Tous les deux ils sont adorables. Y a du love dans toute la pièce, on pourrait attraper des phéromones d'un battement de cils là-dedans. Visiblement, on vient d'assister à un flash mutuel, et c'est aussi beau et touchant que ridicule à souhait. L'amour, quoi.

Benjamin, 30 ans, installé en Seine et Marne, entre à son tour dans la reine l'arène. Benjamin, sa plus grande histoire c'était trois mois. Quand je pense que je me croyais histoire d'amourophobe jusqu'à ma rencontre avec un certain Père Bordel, il y a visiblement bien plus fort. Neuf nanas on fait le déplacement. C'est vrai que le Benjamin fait très soft et normal par rapport à d'autres - non, je ne citerais pas de nom. La première est conseillère clientèle banque en île de France, souriante, fraîchement brushée à la Farrah Fawcett, bonne vivante. C'est un coup de coeur pour Benjamin, et je lui donne ma bénédiction, ce qu'il attendait sans aucun doute dans l'angoisse.

Tss tss tss... Jean-Claude... C'est parti pour les conneries. D'abord il a perdu la lettre de sa jolie prochaine prétendante. Et c'est bien dommage parce qu'elle doit pas avoir inventé le fil à couper le beurre. "Pour toi attachement ça veut dire quoi ?" lui balance Jean-Claude, tapotant sur la table sa pochette en carton. Un instant on pense être sur une nouvelle real TV qui suivrait les élèves pendant un vrai examen,  c'est chelou. Quand les mecs comprendront-ils que l'interrogatoire ce n'est pas glamour ??! "J'ai un chien qui compte énormément pour moi" nous dit-elle. Ah. Elle dort avec. Bon. On sent bien que ça le ravit pas le Jean-Claude, comme quoi on peut être agriculteur et ne pas aimer toutes les bêtes.

 

Ah ça y est la première pub, j'avais oublié qu'on s'en goinfre tous les quarts d'heure avec cette émission.

Hop, un tour sur Twitter.

 

Et on retrouve Alexis, fan de trial, qui questionne ses prétendantes sur le thème. Le relou. On a dit PAS D'INTERROGATOIRE enfin !

Pendant ce temps-là, Céline reçoit un prétendant qui collectionne les miniatures agricoles, voilà qui devrait enfin l'aider à procéder à des éliminations. Le prétendant suivant  "est maçon et il est d'origine portugaise" nous dit-on. Je ne sais pas en quoi cette précision est importante. Sauf s'il vient directement du Portugal ? Bon. J'ignore pourquoi il est sous-titré car j'ai dû baisser le volume suite à un dangereux soubressaut de bébé. Il rêve de fonder une famille. Bien bien bien. Qui a dit que les mecs ne voulaient pas fonder de famille ?

Benoit quant à lui reçoit une blonde du ch'nord sur sa péniche - non, ce n'est pas un code, cette année le speed dating se déroule sur une péniche - et elle a THE accent du nord "Tu es lô !" Non, pardon madame, on dit "tu es là", pas LÔ. Allez, admettons, ne faisons pas la parisienne de base. Au bout de quelques minutes j'arrive à décoder sans problème. Elle es t pas désagréable, faudrait juste qu'elle mange un peu. Elle a deux enfants. Benoît lui précise qu'il cherche quelqu'un qui se prend pas la tête: parce que ça existe une nana qui se prend pas la tête ? Deuxième coup de coeur pour Benoît. Ben ouais, y a pas de quota de coup de coeur hein.

Chez Jean Claude, une prétendante vient d'Egypte et on dirait une momie. Ah non, je retire ma vanne, elle vient de Belgique et pas d'Egypte. Quand je dis que j'ai dû baisser le volume. On apprend au passage que Jean-Claude est un peu agoraphobe sur les bords. Elle est touchante sa prétendante, un certain charme. Je dirais même jolie dans son genre.

Voilà encore Céline qu'on croirait perdue en pleine nuit dans un magasin de chippendales. Elle a apprécié tous ses prétendants nous dit-on, et il en reste encore un, fou d'elle, qui la dévore tellement des yeux que ça en est flippant. Elle a faim Céline quand même. "Ton reportage je l'ai vu 100 fois tu m'as totalement irradiè par ton charme" Ah mais non non si tu as été irradié c'est pas son charme hein, y a eu une catastrophe nucléaire récemment donc... Le mec a vu le reportage de Céline 100 fois. C'est quoi déjà la pathologie là ? Ah oui, l'érotomanie. Enfin ça ou l'amour, en effet, qui est une forme de pathologie il faut bien le dire. "ça va me compliquer l'existence" dit encore Céline qui ne sait plus ou donner de la tête. Benjamin offre des chocolats à sa prétendante suivante, mais ça sert à rien car elle est anorexique. Enfin, je dois être jalouse hein.

C'est déjà le moment du choix. Jean-Claude gaffe c'est énorme, il ne sait plus qui est qui et laisse entendre à une prétendante qu'elle a été choisie alors que... Non. Céline a choisi deux psychopathes, et hop re pub.

 

C'est la dernière partie de l'émission, celle où deux prétendant(e)s se rendent chez l'agriculteur qui les a choisi(e)s.

On part chez Céline. Elle a un panneau "stop" sur la porte de sa chambre, une grande ado, c'est bien çq. Antonio arrive avec sa coupe playmobil et un bouquet de fleurs. "T'as fait bon voyage ?" lui demande Céline ? "Euh ouais". Nan mais Antonio c'est une formule "t'as fait bon voyage", tu dis "OUI" et c'est tout personne ne veut savoir que t'as sorti des chiottes du TGV avec un ruban de papier toilette collé à la chaussure sans t'en rendre compte, ça n'intéresse personne, tu as fait bon voyage et puis c'est tout. Ils parlent de météo dans la voiture, en allant chercher Laurent, l'autre prétendant. Il est conducteur de train et arrive en avion. Nawak. Ou justement, il sait comment ça marche, alors il préfère prendre l'avion. "Laurent semble avoir retenu chaque parole prononcée par Céline dans son reportage". Evidemment s'il a vu 100 fois et qu'il est pas Alzheimer c'est cohérent ! l

Alexis se prépare à aller retrouver ses prétendantes dans le Var. Il vit sur l'île de Porquerolles. "Je RISQUE de bien m'entendre avec elles" qu'il nous dit. Ben oui, c'est le but un peu. D'abord il passe chercher Joëlle, jolie femme. Et OUF ils rient. Par contre je me demande si c'est bien nécessaire d'être allé les chercher dans la camionnette de psychopathe chasseur de joggeuses, mais je dois trop regarder BFM TV. Joëlle a potassé son trial et marque quelques points avant même l'arrivée de sa rivale. Bien vu.

Benjamin bricole son quad alors Elodie arrive, plus naturelle qu'au speed dating, et c'est mieux. Virginie arrive ensuite. Sans le savoir Benjamin déclare la guerre entre ses deux prétendantes: elles doivent choidsir entre la chambre d'amis et sa chambre à lui. Sous les dehors d'un apparent arrangement, moi je dis c'est le début des hostilités.

Jean Claude, lui, n'est pas loin des falaises d'Etretat. Valérie arrive avec son chien, décidément... Mais Jean Claude, sous la douche, n'a pas entendu. C'est le cameraman qui le prévient. Grosse classe. Il y a des piles de linge - un peu comme chez moi, finalement - qui traînent sur les siéges. FUIS pendant qu'il est encore temps Valérie, ça sent l'esclavage à plein nez par ici !

Géraldine du ch'nord arrive dans les Vosges, chez Benoît. Elle apprécie le climat, nous dit-on. Évidemment, elle vient de Lille, elle kifferait n'importe quel climatn c'est toujours mieux ! Mais Sabrina, l'autre prétendante, viet d'une contrée plus douce et commence déjà à ronchonner.

Chez Céline, Laurent et Antonio s'exclament devant la cheminée "on pourrait y faire cuire un cochon !" Tant que c'est pas Céline... Céline leur demande de se mettre en tenue de travail "je vous laisse vous déshabiller, moi j'vais me désabiller aussi et je vous attends en bas" Euh déjà Céline ? T'attaque sec ! 

Après quelques aventures pour nos agriculteurs et leur prétendants, l'émission s'achèvent sur deux nanas qui pouffent pendant dix minutes parce qu'une mouche a cramé sur un halogène.

Des citadines qu'on nous dit.

Ou des lapins de 6 semaines ?

Parce que moi je suis citadine hein, et le grill de mouche, je connais quoi !

 

triolisme.gif

Retour à l'accueil