Dossier-3 3676

Tu vois, j'aime vivre dangereusement, parce que quand Père Bordel va découvrir ce billet et la photo qui l'illustre - entre aujourd'hui et dans quelques jours, ben il va pas kiffer sa race.

Mais je m'en tape, parce que:

1) Un jour je n'allaiterai plus et je passerai du 95D à mon ex 90B en version tombante, voire moins, mais sans fermeté ça c'est à peu près sûr.

2) Y a pas de raison que je ne montre mes nibards qu'à ma gosse et à la téterelle de mon tire-lait.

3) De toute façon mon chéri je ne vois pas pourquoi tu fais ton possessif avec mes glandes mammaires alors que tu n'oses pas les malaxer de peur de te prendre une giclette de lait. (Excusez-nous, c'est bon on a fini vous pouvez revenir...)

Je m'éloigne du sujet...

Le 13 septembre, j'avais réservé ma soirée.

Parce qu'il y avait de la teuf de blogueuse de compétition: Sandra Elle a proposé sur son blog de venir s'inscrire pour fêter les 3 ans de son blog.

Flyers.jpg

Et elle s'est pas foutu de notre gueule.

En bientôt 10 mois, c'était ma première vraie sortie du soir. J'avais bien tenté un apéro il y a quelques semaines, mais ça c'était fini par un retour en catastrophe à la maison.

Là, no way.

Inratable.

Sandra elle s'est pas foutu de notre gueule, donc.

Elle a fait péter le bus. Oui, tu as bien lu, le BUS. Mais pas le bus de la RATP avec chauffeur en kaki, nan nan, le bus amménagé pour faire la teuf, mini cabine de DJ et stromboscopes.

Départ Nation, Bastille, rue de Rivoli, la sublime Concorde, l'Arc de Triomphe, la Tour Eiffel.

Dossier-3-3674.JPG

Quel bonheur pour une parisienne de faire la touriste dans sa propre ville, celle où elle laisse tellement de peau de son cul en loyer qu'elle finirait par en être dégoûtée. Paris my love, pourtant.

Les twittos ont vu passer des photos floues toute la soirée avec le hashtag #HBDP (Le Hashtag, c'est un thème qu'on associe à un tweet, et Twitter nous permet de suivre tous les tweets d'un hashtag choisi. HBDP = Happy Blog Day Party).

Ben oui, dans un bus, qui bouge de base ET où en prime on danse, le moins qu'on puisse dire en effet c'est que ça bouge.

Et on a dansé, mais dansé, un truc de malade.
J'ai fait rire Libelul en lui disant que je ne ferai plus jamais de soirée mixte de ma vie. Mais qu'on est BIEN entre meufs.

Dossier-3-3670.JPG

E-zabel a eu à peine 12 ans toute la soirée - ça faisait donc 24 à nous 2 - Madame Parle a projeté toutes les autres participantes contre les parois du bus quand le DJ a passé une chanson de Goldmann, Sandra Elle a dansé non-stop et avec tout le monde...

Y avait du beau linge, tu vois, et je ne te fais pas la liste parce que je passerai ma journée à linker tout le monde.

Et j'ai pas que ça à faire, durant ces heures merveilleuses où ma fille s'adapte en crèche...

Et on a même eu des cadeaux de ouf genre: 

Dossier-3-3677.JPG

Et aussi:

 


 

Merci encore mille fois à Sandra pour cette soirée inoubliable, j'ai retrouvé mon rire un peu trop souvent rangé au fond du sac à langer ces derniers temps, entre deux flacons de liniment, j'ai rencontré des bombes de meufs, j'en ai revu d'autres qui me sont aujourd'hui précieuses, et ça m'a donné l'envie d'organiser peut-être aussi, un jour, une teuf de blog...

Retour à l'accueil