De la lumière pour que tu te perdes pas en route.

Il y a 2 jours, à la cafétéria de l'hôpital, je suis tombée nez à nez avec Céline, MA pote de quand j'avais 15 ans, celle des premières cuites au Malibu et des premières boîtes de nuit, en mode "Mais oui monsieur bien sûr que j'ai 18 ans, j'ai oublié ma carte d'identité à la maison avec mon permis de conduire".

Elle, elle est là pour son père.

C'est toute la beauté de la vie : elle t'envoie à l'hôpital du jour au lendemain, menaçant de t'arracher un bout de toi, mais elle met quand même de la lumière, pour que tu te perdes pas en route.

Comme cet épicier près de l'hôpital qui m'a offert des clémentines et des bananes, en me tapant dans le dos et en me disant "ça va aller, tu vas voir".

Comme cet homme hier qui m'a trouvée en larmes sur un banc devant l'hôpital et est resté parler avec moi quelques minutes.

Comme ce chauffeur de taxi qui m'a emmenée à l'hôpital et qui m'a parlé, rassurée, calmée.

Comme ces soignants qui prennent un moment alors qu'ils sont débordés, qui t'autorisent l'interdit, qui te sortent un lit de camp, qui se plient en 4 pour elle et pour toi, plus encore peut-être quand ils savent que j'ai été l'une des leurs, que je le serai pour toujours quelque part.

Comme ces messages fous que je reçois de partout, comme autant de petites mains virtuelles qui se tendent et me portent et me tiennent.

Comme ces témoignages d'amour de ma famille, même si je suis une nièce ingrate overbookée qui ne donne pas de news, une cousine en bois qui n'appelle jamais.

Comme ceux qui ont pris mon relais au travail, s'organisant entre eux pour faire tourner cette grande machine.

Comme ce déjeuner parfait et plein d'amour que m'a offert Céline hier, quand, forcée par ma famille à souffler un peu, je ne savais pas où aller, perdue dans cette ville qui n'est plus la mienne.

Je crois que je n'avais jamais réalisé à quel point tous ces petits gestes qu'on fait pour ceux qui ont le cœur déchiré suffisent à en raccommoder les plus grands pans.

Merci à tous ceux qui ont cette humanité, cette générosité, cette beauté, en ce moment à mon égard ou en général, avec ou sans Flanby.

Mais je vais pas vous mentir, avec des Flanby et du saucisson, je préfère. @Noisy-le-Grand

Retour à l'accueil