Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??!

❤️ #Repost @alexandriane
・・・
[L'amie brûlante]

Dans quelques heures, elle part pour les deux mois d'été, bien loin d'ici. Et tout le monde lui souhaite de bonnes vacances. Moi je sais bien que c'est ailleurs qu'elle va, et que c'est tellement plus que des vacances. Mais je ne lui dis rien.

Dans la vraie vie, ça existe les amitiés sans mots. C'est un des trucs les plus dingues qu'il m'ait été donné de vivre, cette amitié qui ne se verbalise plus. Comme si les mots, on s'en foutait. On sait. En tout cas, moi je sais et j'espère qu'elle sait aussi. Que je sais.

Il y a 5 ans, nous nous connaissions à peine, et c'est à elle que j'ai osé confier l'innommable pour la première fois. On peut le dire : à l'époque ma vie partait en couille bien comme il faut, et les couilles loin devant ma vie. Lors de la confidence, cette grande rousse s'est mise à chialer comme si c'était à elle qu'on faisait du mal. Du moins c'est ce que je croyais à l'époque, aujourd'hui je sais que j'étais face à une forme rare de compassion, quelque chose d'absolu que je vous souhaite de rencontrer un jour. Ma douleur lui faisait mal. Pour de vrai. La compassion absolue.

Tout ça pour dire que parfois tes amis partent loin de toi, mais en fait tu n'as rien à voir dans l'histoire, c'est juste qu'ils ont rendez-vous avec leur vie. On s'en fout que ça soit loin de toi. Quand tu es suffisamment fort, et que tu as suffisamment avancé pour te donner rendez-vous à toi-même, non ça n'a plus rien à voir avec les autres, ça a avoir avec toi. Elle a rendez-vous avec elle, et je trouve ça merveilleux.

Bon voyage @merebordel.

PS : Pensées à toi @marjoliemaman à qui j'ai pensé tout au long de ce billet. Se réjouir du bonheur des autres, tu disais ? 😏 @Mairie du 12e arrondissement de Paris

Repost


❤️ #Repost @alexandriane ・・・ [L'amie brûlante] Dans quelques heures, elle part pour les deux mois d'été, bien loin d'ici. Et tout le monde lui souhaite de bonnes vacances. Moi je sais bien que c'est ailleurs qu'elle va, et que c'est tellement plus que des vacances. Mais je ne lui dis rien. Dans la vraie vie, ça existe les amitiés sans mots. C'est un des trucs les plus dingues qu'il m'ait été donné de vivre, cette amitié qui ne se verbalise plus. Comme si les mots, on s'en foutait. On sait. En tout cas, moi je sais et j'espère qu'elle sait aussi. Que je sais. Il y a 5 ans, nous nous connaissions à peine, et c'est à elle que j'ai osé confier l'innommable pour la première fois. On peut le dire : à l'époque ma vie partait en couille bien comme il faut, et les couilles loin devant ma vie. Lors de la confidence, cette grande rousse s'est mise à chialer comme si c'était à elle qu'on faisait du mal. Du moins c'est ce que je croyais à l'époque, aujourd'hui je sais que j'étais face à une forme rare de compassion, quelque chose d'absolu que je vous souhaite de rencontrer un jour. Ma douleur lui faisait mal. Pour de vrai. La compassion absolue. Tout ça pour dire que parfois tes amis partent loin de toi, mais en fait tu n'as rien à voir dans l'histoire, c'est juste qu'ils ont rendez-vous avec leur vie. On s'en fout que ça soit loin de toi. Quand tu es suffisamment fort, et que tu as suffisamment avancé pour te donner rendez-vous à toi-même, non ça n'a plus rien à voir avec les autres, ça a avoir avec toi. Elle a rendez-vous avec elle, et je trouve ça merveilleux. Bon voyage @merebordel. PS : Pensées à toi @marjoliemaman à qui j'ai pensé tout au long de ce billet. Se réjouir du bonheur des autres, tu disais ? 😏 @Mairie du 12e arrondissement de Paris

25 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BHF6xEhjqUZ/

#Bali J-3
Normalement aujourd'hui, je devais rester enfermée seule à boucler mes valises et ranger mon appart.
Et puis je me suis rappelé que mon surnom c'est @merebordel, et que c'était pas vraiment cohérent comme programme, alors j'ai rejoint une partie de ma tribu ❤️ @SUPER Café

Bali


#Bali J-3 Normalement aujourd'hui, je devais rester enfermée seule à boucler mes valises et ranger mon appart. Et puis je me suis rappelé que mon surnom c'est @merebordel, et que c'était pas vraiment cohérent comme programme, alors j'ai rejoint une partie de ma tribu ❤️ @SUPER Café

25 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BHFeG_3Dfva/

#Bali, J-3
Boucler les valises, sans les faire exploser.
PESER les valises.
Envoyer 34 mails.
Aller chez le dentiste.
Vider le frigidaire.
Visiter l'école primaire.
Acheter quelques médicaments, au cas où.
Confier les chats.
Ranger le vélo.
Trouver un cadeau pour la maîtresse.
Embrasser mes amours de sisters.
Laisser @coworkcreche entre de bonnes âmes.
Ne pas oublier les passeports.
Ne SURTOUT PAS oublier les passeports. 
Dire au revoir.
Je ne suis pas encore partie, mais je ne suis déjà plus vraiment là. 
Je flotte. 
Je stresse.
J'ai hâte.

Bali


#Bali, J-3 Boucler les valises, sans les faire exploser. PESER les valises. Envoyer 34 mails. Aller chez le dentiste. Vider le frigidaire. Visiter l'école primaire. Acheter quelques médicaments, au cas où. Confier les chats. Ranger le vélo. Trouver un cadeau pour la maîtresse. Embrasser mes amours de sisters. Laisser @coworkcreche entre de bonnes âmes. Ne pas oublier les passeports. Ne SURTOUT PAS oublier les passeports. Dire au revoir. Je ne suis pas encore partie, mais je ne suis déjà plus vraiment là. Je flotte. Je stresse. J'ai hâte.

25 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BHEZu4TD33j/

Ce matin je suis allée travailler en prenant le temps de traverser le Père-Lachaise.
C'est fou ce que c'est bon de commencer la journée avec un peu de poésie, de verdure et de sport par la même occasion parce que : pavés + talons = équilibriste.
Bon, par contre les escargots j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : déso, votre loooongue saison est FINIE, et c'est pas dommage, sauf pour vous, évidemment. @Cimetière du Père-Lachaise

Ce matin je suis allée travailler en prenant le temps de traverser le Père-Lachaise. C'est fou ce que c'est bon de commencer la journée avec un peu de poésie, de verdure et de sport par la même occasion parce que : pavés + talons = équilibriste. Bon, par contre les escargots j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : déso, votre loooongue saison est FINIE, et c'est pas dommage, sauf pour vous, évidemment. @Cimetière du Père-Lachaise

22 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BG9F2AXlQIG/

#Bali, J-7.
Il y a 3 mois j’imaginais qu’à ce stade je serais surexcitée et impatiente de partir, c’est finalement un peu plus ambivalent que cela.
La joie et l’impatience de retourner à Bali se mêlent au stress de tout ce que j’ai à boucler ici avant de partir, à la tristesse d'être loin de mes parents et mes amis pendant 2 mois, à l’inquiétude toute maternelle de laisser l’équipe de @CoworkCreche sans moi plusieurs semaines même si je continuerai évidemment à travailler, au sentiment de partir avant de clôturer l’année et de laisser comme quelque chose d’inachevé, et quelque part je crois à une sorte de sentiment  de culpabilité de quitter le navire en plein naufrage après les longs mois difficiles que nous avons traversé en France en général et à Paris en particulier...
C’est étrange, c’est un peu comme la nostalgie que l’on a quand on sait que les vacances sont bientôt finies, mais cette fois je l’ai avant le départ…
Je suis tellement fière de m’être accordé, de nous être accordé ces 8 semaines d’aventure. 
Je n’en reviens toujours pas, d’avoir fait ça. 
Et j’ai tellement hâte de recharger mes batteries, à défaut de recharger mon compte bancaire (HUM...).
De prendre du recul, de faire le point sur l’année écoulée, sur les années écoulées. 
D’y voir plus clair pour faire les bons choix aux prochains carrefours.
De repartir à zéro, peut-être.
De ne plus être épuisée, de ne plus courir, de ne plus recevoir 364 mails par jour dont 156 relances pour n’avoir pas répondu plus tôt.
D’écrire, à nouveau. 
De réécrire.
Beaucoup.
De retrouver de la joie, de la lumière, de la créativité, de la légèreté.
De me retrouver.
Je me réjouis de vous emmener là-bas avec moi et de vous envoyer des ondes d'énergie à n'en plus finir et du love plein vos petites gueules pendant 8 semaines ❤️

Bali


#Bali, J-7. Il y a 3 mois j’imaginais qu’à ce stade je serais surexcitée et impatiente de partir, c’est finalement un peu plus ambivalent que cela. La joie et l’impatience de retourner à Bali se mêlent au stress de tout ce que j’ai à boucler ici avant de partir, à la tristesse d'être loin de mes parents et mes amis pendant 2 mois, à l’inquiétude toute maternelle de laisser l’équipe de @CoworkCreche sans moi plusieurs semaines même si je continuerai évidemment à travailler, au sentiment de partir avant de clôturer l’année et de laisser comme quelque chose d’inachevé, et quelque part je crois à une sorte de sentiment  de culpabilité de quitter le navire en plein naufrage après les longs mois difficiles que nous avons traversé en France en général et à Paris en particulier... C’est étrange, c’est un peu comme la nostalgie que l’on a quand on sait que les vacances sont bientôt finies, mais cette fois je l’ai avant le départ… Je suis tellement fière de m’être accordé, de nous être accordé ces 8 semaines d’aventure.  Je n’en reviens toujours pas, d’avoir fait ça. Et j’ai tellement hâte de recharger mes batteries, à défaut de recharger mon compte bancaire (HUM...). De prendre du recul, de faire le point sur l’année écoulée, sur les années écoulées. D’y voir plus clair pour faire les bons choix aux prochains carrefours. De repartir à zéro, peut-être. De ne plus être épuisée, de ne plus courir, de ne plus recevoir 364 mails par jour dont 156 relances pour n’avoir pas répondu plus tôt. D’écrire, à nouveau. De réécrire. Beaucoup. De retrouver de la joie, de la lumière, de la créativité, de la légèreté. De me retrouver. Je me réjouis de vous emmener là-bas avec moi et de vous envoyer des ondes d'énergie à n'en plus finir et du love plein vos petites gueules pendant 8 semaines ❤️

21 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BG7NTztlQBZ/

#Bali J-8
Comme je sais que mon expert comptable me follow, je veux qu'il sache pour quelle raison vitale / impérieuse / nécessaire j'envisage assez sérieusement de demander une prime de Noël en juin. 
COUCOU JEAN-FRANÇOIS ! 😁

#Bali, D-8
I know that my accountant follows me, so I want him to understand for which vital / imperious / necessary reason I seriously think about asking for a Chrismas bonus in June.
HELLO JEAN-FRANÇOIS !
😁 @Coworkcrèche

Bali


Bali


#Bali J-8 Comme je sais que mon expert comptable me follow, je veux qu'il sache pour quelle raison vitale / impérieuse / nécessaire j'envisage assez sérieusement de demander une prime de Noël en juin. COUCOU JEAN-FRANÇOIS ! 😁 #Bali, D-8 I know that my accountant follows me, so I want him to understand for which vital / imperious / necessary reason I seriously think about asking for a Chrismas bonus in June. HELLO JEAN-FRANÇOIS ! 😁 @Coworkcrèche

20 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BG4NeSEFQD_/

Depuis un an tu pensais avoir acheté une table basse, alors qu'il est évident qu'il s'agit en fait d'un lit pour - gros - chat.

Depuis un an tu pensais avoir acheté une table basse, alors qu'il est évident qu'il s'agit en fait d'un lit pour - gros - chat.

19 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BG2RQNAFQHS/

#Bali, J-10.
Ça a l'air fou mais c'est seulement ce matin que j'ai compris que je partais pour de vrai dans quelques jours, quand j'ai envoyé une photo de ma fille à Erma, une de amies que je me réjouis de retrouver à Bali, et qu'elle m'a dit qu'on mangerait bientôt une glace ensemble toutes les 3.
C'est drôle comme souvent ce sont des détails presque insignifiants qui nous font réaliser l'immense.
Il me reste tellement de choses à boucler avant de partir, à préparer, à acheter, à prévoir, à anticiper que je panique presque. 
Non, que je panique tout court.
Je crois qu'il ne se passe pas un jour sans que je me remercie de cet immense cadeau que je nous fais à toutes les deux, ma fille et moi. À tous les trois, même, car j'ai fait le pari un peu fou de proposer à son père de venir avec nous un moment.
Et de ça aussi, je me remercie et je me félicite. 
Du moins, je m'en féliciterai quand on aura survécu à 20 heures d'avion + 3 semaines ensemble sans s'entretuer, mais je nous fais confiance pour être plus forts que ça, et je fais surtout confiance à l'énergie incroyable de Bali et à mes cours de yoga quotidiens... ;-)
Et puis après tout, se partager les vacances à Bali c'est quand même plus sympa que se les partager à Paris, non ?
Après des années de travail acharné pour @coworkcreche, après 7 ans sans prendre le moindre avion ni aller plus loin que la Corse ou la Bretagne pour de rarissimes vacances, quel immense bonheur d'avoir repris la route en février et d'avoir rencontré cette île magique.
Quelle immense joie et fierté d'y emmener ma fille, accompagnée de son père.
Quel cadeau pour nous tous.
Je vous l'avais dit, que ce sont mes droits d'auteur qui ont payé nos billets ?
Ce cadeau, c'est aussi, beaucoup, immensément grâce à vous qui me lisez.
Merci, mille fois. 
J'espère vous envoyer beaucoup de joie de mes 2 mois - OUI, 2 MOIS !!! - là-bas. 
J'espère que vous savez à quel point vous méritez de vous offrir à vous-même d'aussi beaux cadeaux que ceux-là.
Car la vie est bien trop courte pour ne pas s'offrir le meilleur, n'est-ce pas ?

Bali


#Bali, J-10. Ça a l'air fou mais c'est seulement ce matin que j'ai compris que je partais pour de vrai dans quelques jours, quand j'ai envoyé une photo de ma fille à Erma, une de amies que je me réjouis de retrouver à Bali, et qu'elle m'a dit qu'on mangerait bientôt une glace ensemble toutes les 3. C'est drôle comme souvent ce sont des détails presque insignifiants qui nous font réaliser l'immense. Il me reste tellement de choses à boucler avant de partir, à préparer, à acheter, à prévoir, à anticiper que je panique presque. Non, que je panique tout court. Je crois qu'il ne se passe pas un jour sans que je me remercie de cet immense cadeau que je nous fais à toutes les deux, ma fille et moi. À tous les trois, même, car j'ai fait le pari un peu fou de proposer à son père de venir avec nous un moment. Et de ça aussi, je me remercie et je me félicite. Du moins, je m'en féliciterai quand on aura survécu à 20 heures d'avion + 3 semaines ensemble sans s'entretuer, mais je nous fais confiance pour être plus forts que ça, et je fais surtout confiance à l'énergie incroyable de Bali et à mes cours de yoga quotidiens... ;-) Et puis après tout, se partager les vacances à Bali c'est quand même plus sympa que se les partager à Paris, non ? Après des années de travail acharné pour @coworkcreche, après 7 ans sans prendre le moindre avion ni aller plus loin que la Corse ou la Bretagne pour de rarissimes vacances, quel immense bonheur d'avoir repris la route en février et d'avoir rencontré cette île magique. Quelle immense joie et fierté d'y emmener ma fille, accompagnée de son père. Quel cadeau pour nous tous. Je vous l'avais dit, que ce sont mes droits d'auteur qui ont payé nos billets ? Ce cadeau, c'est aussi, beaucoup, immensément grâce à vous qui me lisez. Merci, mille fois. J'espère vous envoyer beaucoup de joie de mes 2 mois - OUI, 2 MOIS !!! - là-bas. J'espère que vous savez à quel point vous méritez de vous offrir à vous-même d'aussi beaux cadeaux que ceux-là. Car la vie est bien trop courte pour ne pas s'offrir le meilleur, n'est-ce pas ?

18 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BGzi5h6FQGt/

Tu veux savoir comment se crée ta double ride du lion ? C'est pas compliqué : c'est à cause de la tronche que tu tires devant un fichier Excel. @SUPER Café

Tu veux savoir comment se crée ta double ride du lion ? C'est pas compliqué : c'est à cause de la tronche que tu tires devant un fichier Excel. @SUPER Café

15 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BGrcIPqlQGO/

Je ne regarde plus la télé. Plus les infos. Je n'écoute plus la radio. C'est arrivé petit à petit, je ne sais plus très bien comment, et puis les évènements de 2015 ont scellé pour de bon mon overdose. Ce n'est pas que je ne veuille pas savoir ce qu'il se passe dans le monde ou que je m'en foute : c'est même exactement l'inverse. Plusieurs fois par jour j'absorbais ces flots d'horreur et de chagrin qui me laissaient exsangue, éplorée, dévastée, écrasée de chagrin, de lassitude. Négative. Pessimiste. Déprimée. Écœurée de l'humanité toute entière. Alors, petit à petit, je m'en suis éloignée. Plus je m'en suis tenue loin, plus j'ai construit. Ça ne m'empêche pas de savoir ce qu'il se passe dans le monde : j'en entends le bruit et la fureur, par ricochet, un peu atténués. Et ce silence enfin retrouvé me permet d'entendre le son de mon cœur qui bat, et mes yeux reposés peuvent alors voir le sang cogner à fleur de peau, à la frontière de ma main et mon poignet, e

Je ne regarde plus la télé. Plus les infos. Je n'écoute plus la radio. C'est arrivé petit à petit, je ne sais plus très bien comment, et puis les évènements de 2015 ont scellé pour de bon mon overdose. Ce n'est pas que je ne veuille pas savoir ce qu'il se passe dans le monde ou que je m'en foute : c'est même exactement l'inverse. Plusieurs fois par jour j'absorbais ces flots d'horreur et de chagrin qui me laissaient exsangue, éplorée, dévastée, écrasée de chagrin, de lassitude. Négative. Pessimiste. Déprimée. Écœurée de l'humanité toute entière. Alors, petit à petit, je m'en suis éloignée. Plus je m'en suis tenue loin, plus j'ai construit. Ça ne m'empêche pas de savoir ce qu'il se passe dans le monde : j'en entends le bruit et la fureur, par ricochet, un peu atténués. Et ce silence enfin retrouvé me permet d'entendre le son de mon cœur qui bat, et mes yeux reposés peuvent alors voir le sang cogner à fleur de peau, à la frontière de ma main et mon poignet, e

13 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BGm2xdglQCs/ Mère Bordel's video on Instagram

C'est à partir de quel âge déjà que les gosses s'occupent de nous à leur tour quand on est malades ? 
Non parce que là avec cette mine radieuse que vous me voyez + bronchite & fièvre je n'ai pu obtenir qu'un peu d'eau et un massage des pieds d'environ 8 secondes à gauche et 5 à droite.
C'est LIGHT.
#Mourir
#LeChallengeDuParentMaladeAvecUnEnfantEnPleineForme

Mourir


LeChallengeDuParentMaladeAvecUnEnfantEnPleineForme


C'est à partir de quel âge déjà que les gosses s'occupent de nous à leur tour quand on est malades ? Non parce que là avec cette mine radieuse que vous me voyez + bronchite & fièvre je n'ai pu obtenir qu'un peu d'eau et un massage des pieds d'environ 8 secondes à gauche et 5 à droite. C'est LIGHT. #Mourir #LeChallengeDuParentMaladeAvecUnEnfantEnPleineForme

12 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BGjqPpalQEg/

C'est fou ce que c'est bon de voir ceux qu'on aime s'aimer.

Que c'est doux de grandir et de ne plus s'entourer que de gens avec qui on aime partager chaque instant.

Curieusement c'est là, quand on célèbre la vie, l'amour et la joie, le sourire vissé aux lèvres, qu'on assiste aux derniers sursauts de haine et de rage de ceux d'avant qui nous envient nos cœurs grands ouverts malgré les plaies encore parfois béantes, les cicatrices encore un peu tuméfiées, les bleus pas si roses.

C'est là qu'on les voit se consumer sous nos yeux de grands et qu'on s'entend dire : "Tu vois, c'est eux, et elle, et lui que j'ai choisi pour accompagner ma vie. Tu vois, je t'en souhaite autant si un jour tu le peux, mais je ne te laisserai pas éteindre ma lumière". Les gens qui se consument d'envie et brûlent de tout détruire partent en fumée, poussière dans l'œil, petit machin invisible qui râcle un peu la gorge et disparaît.

Ils n'empêchent pas la lumière de briller, sauf en eux, et ça me rend souvent tristes pour eux qu'ils cherchent dehors l'interrupteur qui est si bien caché tout au fond de leur dedans. 
Quand on est enfin grand on se choisit mieux.

On choisit sa tribu.

Quand on est enfin grand on trouve un grand amour aussi grand que celui d'Alex & Sean.

Merci de votre éblouissante lumière, ça réchauffe de partout, et ça nous aide tous à grandir encore un peu.

À grandir tellement. ❤️ [#Repost @alexandriane
・・・
[Oui]. Deux fois.
Et trois chenilles.

Je reviens quand je retrouve mes yeux et ma culotte. ❤️ Merci merci merci de tous vos mots, j'ai adoré les parcourir ! ❤️] @Mairie du 12e arrondissement de Paris

Repost


C'est fou ce que c'est bon de voir ceux qu'on aime s'aimer. Que c'est doux de grandir et de ne plus s'entourer que de gens avec qui on aime partager chaque instant. Curieusement c'est là, quand on célèbre la vie, l'amour et la joie, le sourire vissé aux lèvres, qu'on assiste aux derniers sursauts de haine et de rage de ceux d'avant qui nous envient nos cœurs grands ouverts malgré les plaies encore parfois béantes, les cicatrices encore un peu tuméfiées, les bleus pas si roses. C'est là qu'on les voit se consumer sous nos yeux de grands et qu'on s'entend dire : "Tu vois, c'est eux, et elle, et lui que j'ai choisi pour accompagner ma vie. Tu vois, je t'en souhaite autant si un jour tu le peux, mais je ne te laisserai pas éteindre ma lumière". Les gens qui se consument d'envie et brûlent de tout détruire partent en fumée, poussière dans l'œil, petit machin invisible qui râcle un peu la gorge et disparaît. Ils n'empêchent pas la lumière de briller, sauf en eux, et ça me rend souvent tristes pour eux qu'ils cherchent dehors l'interrupteur qui est si bien caché tout au fond de leur dedans. Quand on est enfin grand on se choisit mieux. On choisit sa tribu. Quand on est enfin grand on trouve un grand amour aussi grand que celui d'Alex & Sean. Merci de votre éblouissante lumière, ça réchauffe de partout, et ça nous aide tous à grandir encore un peu. À grandir tellement. ❤️ [#Repost @alexandriane ・・・ [Oui]. Deux fois. Et trois chenilles. Je reviens quand je retrouve mes yeux et ma culotte. ❤️ Merci merci merci de tous vos mots, j'ai adoré les parcourir ! ❤️] @Mairie du 12e arrondissement de Paris

11 Juin 2016

https://www.instagram.com/p/BGhtKSdFQIT/

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>