Ses signes puissants sur ma route.

Après 8 jours passés à l'hôpital à essayer vainement de réparer le corps ébréché de ma maman, après son départ et les vagues de larmes et d'épuisement et le torrent des choses à penser et à faire pour le grand au revoir qui approche, c'est mon corps à moi aujourd'hui qui avait besoin qu'on l'ausculte et le jauge et le palpe.

Alors je suis allée chez lui, un des hommes de ma vie, ce médecin qui soigne tous les bobos, même ceux du coeur qui n'ont pourtant rien de cardiaque, ce généraliste qui te soigne en général, des pieds à la tête en passant par l'âme.

Quand je suis entrée, il finissait un appel.

Alors je me suis assise sagement et mes yeux se sont posés sur ce calendrier et les larmes ont coulé en une fraction de seconde.

Bien sûr, qu'une parole de vérité pèse plus que le monde entier.

Mais, surtout, sur les 365 jours possibles, aujourd'hui, ce calendrier était à la date du 8 décembre.

Jour de l'anniversaire de ma mère.

Que personne n'essaye de me faire croire qu'elle n'est pas avec moi pour toute la vie, parce que je sens sa présence à chaque seconde et que je lis ses signes puissants sur ma route, et ça met tellement de morceaux de lumière et de joie dans mon deuil.

Retour à l'accueil